Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

OÑA PEDRO DE (1570-? 1643)

Poète né au Chili, à Infante de Engol, Pedro de Oña fit ses études à Lima. Son père, soldat d'origine basque, avait été tué par les Araucans. Parmi les diverses imitations de la célèbre Araucana (1569-1589) de Alonso de Ercilla, se détache celle de Pedro de Oña : L'Araucan dompté (Arauco domado, 1596). Le héros principal de ce poème épique est le jeune général García Hurtado de Mendoza, négligé par le poète espagnol. Dans son épopée, hâtivement rédigée à la demande même de Hurtado de Mendoza, alors vice-roi du Pérou, Oña ne manque pas de reconnaître sa dette envers Ercilla ; on y retrouve aussi l'influence du Tasse et de l'Arioste. Son imagination lyrique, son réalisme non dépourvu d'humour, les libertés qu'il prend avec l'histoire ou avec la vraisemblance donnent, par endroit, à ce poème une grâce naturelle et une vivacité trop souvent gâchées par de doctes considérations philosophiques. Le style est excessivement précieux et alourdi de réminiscences savantes. Enfin le poète n'a, malheureusement, su voir les paysages d'Amérique qu'à travers l'écran de sa trop riche culture gréco-latine. Il composa aussi des sonnets, un poème sur le tremblement de terre de Lima en 1609, El Vasauro (1635) et El Ignacio de Cantabria (1639), poème épico-religieux de style baroque à la gloire de saint Ignace de Loyola, qui suscita l'admiration de Lope de Vega et de Calderón.

— Bernard SESÉ

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur émérite des Universités, membre correspondant de la Real Academia Española

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Voir aussi