LAUTERBUR PAUL (1929-2007)

À l'écart des modes, chercheur solitaire et pionnier d'une rare audace, le chimiste américain Paul Lauterbur, né à Sidney (Ohio) le 6 mai 1929 et mort à Urbana (Illinois) le 27 mars 2007, marqua la science du xxe siècle d'une profonde empreinte. Il eut, à Tiffin puis à Sidney, une enfance idyllique de scientifique en herbe. Vivant dans une ferme, observant animaux et plantes, épris d'histoire naturelle, il opta pour la chimie lorsqu'il reçut un attirail de petit chimiste. Il expérimenta librement dans le laboratoire du lycée local, un enseignant compréhensif l'ayant dispensé de ses cours. Il s'était aussi constitué un laboratoire chez lui. Adolescent, il découvrit les échecs et fut d'emblée l'égal des champions locaux.

Ses études d'ingénieur terminées (en 1951) au Case Institute of Technology, à Cleveland (Ohio), il entre au Mellon Institute de Pittsburgh, comme chercheur industriel pour la firme Dow Corning. Épris de la richesse et de la complexité des problèmes qui lui sont soumis – synthèse de composés organiques du silicium, théorisation de l'élasticité du caoutchouc, techniques de distillation sous vide, tests de nouveaux élastomères –, il se passionne pour son métier de chercheur, particulièrement pour sa diversité. Peu après son arrivée au Mellon Institute, il y découvre la toute nouvelle instrumentation pour la chimie qu'est alors la spectrométrie de résonance magnétique nucléaire (RMN). Il s'y lance avec ardeur, mais rejoint l'armée pour y faire son service – au cours duquel il peut cependant contribuer à la recherche sur la RMN, en collaboration avec Norbert Muller. De retour à la vie civile et au Mellon Institute, il poursuit ses travaux, faisant œuvre de pionnier en RMN du carbone 13. Il épouse Rose Mary Caputo en 1962. Son doctorat en main, élu professeur à l'université de l'État de New York à Stony Brook (1969), il poursuit son exploration tous azimuts, anticipant sur les possibilités techniques : RMN de protéines (13C), RMN du tritium, pseudorotation dans des composés à géométr [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : professeur honoraire à l'École polytechnique et à l'université de Liège (Belgique)

Classification

Pour citer l’article

Pierre LASZLO, « LAUTERBUR PAUL - (1929-2007) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 août 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-lauterbur/