PATRAS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La ville grecque de Patras (en grec Pátrai) est le chef-lieu du département (nomos) d'Achaïe. Située sur le golfe de Patras, c'est le principal port du Péloponnèse et l'un des plus grands de Grèce.

Selon la légende, trois villages – Aroë, Antheïa et Mesatis – se seraient confédérés et auraient pris le nom du roi achéen Patreus, et la ville ainsi formée serait devenue l'une des douze cités de l'Achaïe. Vers 280 avant J.-C., Patras contribua à la formation de la Ligue achéenne antimacédonienne. Après la bataille d'Actium (31 av. J.-C.), l'empereur romain Auguste fit de la ville une colonie, qui connut alors une période de prospérité économique jusqu'au iiie siècle environ après J.-C. Saint André, le premier disciple de Jésus, aurait été crucifié à Patras.

Aux viiie et ixe siècles, Patras accueillit des réfugiés qui fuyaient l'invasion slave du Péloponnèse, augmentant ainsi sa population. Saint André devint le saint patron de la ville pour son rôle protecteur dans la résistance aux invasions des Slaves et des Sarrasins dans les années 800. En 1205, la ville devint une baronnie franque et un archevêché catholique autonome. Elle fut vendue à Venise en 1408. Les Vénitiens et les Turcs se disputèrent la ville longtemps. Patras fut le siège de l'archevêque orthodoxe Germanos qui, en 1821, déclencha à Kalavryta la guerre d'indépendance menée par les Grecs. Les Turcs incendièrent la ville (qui ne fut libérée qu'en 1828) avant de se retirer. Le tracé orthogonal des rues que l'on observe aujourd'hui date de la reconstruction.

Ancien archevêché, Patras est depuis 1899 le siège du métropolite orthodoxe. La ville exporte des raisins secs (raisins de Corinthe et de Smyrne), du tabac, des olives, de l'huile d'olive, des figues, des cédrats, du vin, de l'eau-de-vie, des peaux et des tanins extraits du chêne.

Patras est l'un des principaux ports de voyageurs de la route maritime qui relie la Grèce à l'Occident. Elle est reliée par le train à Corinthe, Athènes et Kalamata. Le port est dominé par une forteresse mêlant les styles byzantin, turc et vénitien, érigée sur le site de l'ancienne acropole. Patras est une escale de ferry entre la Grèce et la côte orientale de l'Italie. Sa population était de 163 500 habitants en 2001.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« PATRAS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/patras/