PAROLES, Jacques PrévertFiche de lecture

Déjà connu comme scénariste et dialoguiste du film de Jean Renoir Le Crime de Monsieur Lange (1935) et de nombreux films de Marcel Carné (Drôle de drame, 1937 ; Le Quai des brumes, 1938 ; Les Visiteurs du soir, 1942 ; Les Enfants du paradis, 1943), Jacques Prévert (1900-1977) publie Paroles en mai 1946, aux éditions du Point du Jour. Ce premier recueil de poèmes regroupe quatre-vingts textes dont quarante-deux trouvèrent leur place entre 1930 et 1944 dans les revues Bifur, Cahier d'art, Commerce, ou dans d'autres plus engagées comme Essai et combats ou La Flèche. Lors de sa sortie, Paroles reçoit un accueil exceptionnel : cinq mille exemplaires sont vendus en une semaine. Le grand public, les critiques, les écrivains (Michaux, Gide, Bataille, Queneau, Char, Leiris, etc.) manifestent leur enthousiasme. Dès 1947, Prévert et son éditeur décident de publier une édition augmentée de seize textes, renouvelée en 1949, reprise en 1957 par Le Livre de poche et en 1972 par Folio.

Jacques Prévert

Jacques Prévert

photographie

Jacques Prévert (1900-1977) est aujourd'hui encore un des poètes français les plus populaires. Son œuvre, qui mêle légèreté et gravité, continue d'être l'une des plus lues et des plus étudiées dans les écoles. 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Cette popularité a toujours semblé suspecte à certains : Aragon traite Prévert qui, comme lui, avait été surréaliste, de « clown lyrique », et dénonce ce populisme « attendrissant à en pleurer, tellement c'est cliché, choqué et recopié sur les plus bêtes des feuilletons les plus roses » (La Nouvelle Critique). Il rejoint ici l'avis de Camus, Nimier, Mauriac ou Blondin. Pourtant, le succès de Paroles donne tort à ses détracteurs. Plusieurs millions d'exemplaires du livre ont été vendus depuis 1946, et Prévert est devenu depuis longtemps un classique de la poésie populaire et scolaire.

Une apologie de la liberté créatrice

Prévert ne s'adresse pas à une élite. Il écrit « pour faire plaisir à beaucoup », aux moins bons comme aux plus exigeants. Paroles naît ainsi d'un propos simple et savant, accessible et à conquérir. Les textes sont le fruit d'un travail rigoureux : les jeux de mots [...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification


Autres références

«  PAROLES, Jacques Prévert  » est également traité dans :

PRÉVERT JACQUES (1900-1977)

  • Écrit par 
  • Jacques BENS
  •  • 2 961 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Cinéma et poésie »  : […] Pendant ces années d'intense travail cinématographique, Jacques Prévert continue, de temps à autre, à écrire des poèmes, dont quelques-uns paraissent dans des revues, et certains circulent dans les poches de ses amis. Sous l'occupation allemande, un groupe de professeurs et d'élèves du lycée de Reims publie un recueil de ces poèmes, interdits par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-prevert/#i_25143

Pour citer l’article

Michel P. SCHMITT, « PAROLES, Jacques Prévert - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/paroles/