PARACHUTE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Matériel aérien, le parachute sert à décélérer aérodynamiquement la vitesse d'un mobile, laquelle peut avoir pour origine la pesanteur ou la propulsion. La décélération est obtenue en offrant au vent relatif de l'air par rapport au mobile une surface supérieure à celle de ce dernier. C'est ainsi qu'un homme tombant en chute libre à une vitesse moyenne d'environ 50 mètres par seconde voit celle-ci se réduire à 6 mètres par seconde après l'ouverture d'un parachute de 60 mètres carrés de voilure.

Le parachute trouve des utilisations dans différents domaines : sauvetage d'équipages et éventuellement de leurs aéronefs ; récupération de personnels et d'équipements rentrant de l'espace ; mise à terre de personnels (troupes de choc, sauveteurs) et de ravitaillement ou de secours ; pratique d'un sport aérien (parachutisme sportif) ; aide aux aéronefs (freinage, arrêt de vrille, posé d'assaut). Le parachute est un matériel difficile à étudier car, réalisé dans un matériau souple, il ne se prête pas à la fabrication de maquettes de soufflerie réalistes. Les principales améliorations qui lui ont été apportées au fil des ans répondaient à des besoins ponctuels ou résultaient de recherches intensives et très onéreuses liées aux divers conflits mondiaux ou aux programmes spatiaux.

Dès 1495, Léonard de Vinci décrit et dessine un parachute (qui sera testé en 2008 par un parachutiste suisse) ; en 1616, Veranzio évoque la résistance de l'air sur la voilure. En 1783, Louis Sébastien Lenormand propose le mot parachute, et le 27 octobre 1797, André-Jacques Garnerin effectue la première descente réelle, à partir d'un ballon (environ 1 000 m de descente). De ce premier saut jusqu'en 1908, le parachute est amélioré grâce aux observations d'aérostiers cascadeurs : Baldwin, Spencer et Paulus. L'avènement de l'avion accélère les études en vue de la réalisation d'un matériel fiable, et avant août 1914, de Stevens, Broadwick, Pinot, Robert transforment l'engin primitif, qui pouvait désormais avoir une utilisation militaire. Durant la Première Guerre mondiale, de nouvelles améliorations sont appo [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  PARACHUTE  » est également traité dans :

PÉGOUD ADOLPHE (1889-1915)

  • Écrit par 
  • Bernard MARCK
  •  • 868 mots
  •  • 1 média

Aviateur français Célestin Adolphe Pégoud est un des pionniers de la voltige aérienne. Né à Montferrat (Isère) le 13 juin 1889, dans une famille de paysans, il est placé très tôt en apprentissage dans la boucherie de son oncle, à Virieu-sur-Bourbre (Isère). Mais rêvant de voyages, il monte à Paris « pour y faire fortune ». Il multiplie les petits emplois et finit par s’engager pour cinq ans, le 8 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolphe-pegoud/#i_32726

Pour citer l’article

Christian GRAVAT, « PARACHUTE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/parachute/