PÁEZ, ethnie

Indiens des plateaux de Colombie, les Páez sont de langue chibcha. Pratiquant la culture traditionnelle de la patate, mais aussi celles du blé et du café, ils vivent dans des fermes familiales, chacune d'elles ayant ses propres terres attenantes ; les paysans cultivent en commun les champs qui se trouvent être la propriété de l'église consacrée au saint patron local. Les Páez utilisent le bâton à fouir. Avant l'arrivée des Espagnols, ils n'avaient pour seuls animaux domestiques que les dindes qu'ils élevaient ; depuis lors sont apparus dans les fermes les poules, les porcs, les chiens et parfois même quelques bovins. Ils habitent des maisons assises sur de gros pieux de bois, parfois soutenues par un double mur en pierre, et portent le poncho traditionnel. Tissage, poterie et vannerie constituent l'essentiel de leur artisanat ; avant la conquête espagnole, ils travaillaient la pierre et les métaux, or et cuivre en particulier. Les missionnaires catholiques ont imposé la monogamie et christianisé, parfois par la contrainte, les populations. Subsistent, toutefois, certains rites de puberté, ainsi que les tabous à l'égard des femmes lors des règles. Au début du xxie siècle, la population páez était estimée à 123 000 personnes environ.

—  Agnès LEHUEN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Agnès LEHUEN, « PÁEZ, ethnie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/paez-ethnie/