SAINT-LOUIS ORDRE DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ordre créé par Louis XIV en avril 1693. La France faisait alors front à la ligue d'Augsbourg et ses armées souffraient d'une pénurie de cadres subalternes, souvent d'origine roturière, sans fortune, et découragés par l'indifférence du pouvoir central. C'est pour leur témoigner son intérêt que le roi, sur l'incitation des maréchaux de Luxembourg et Vauban, institua le premier ordre de Mérite français. Destiné aux officiers des armées de terre et de mer, sans distinction de naissance — nouveauté quasi révolutionnaire —, l'ordre comprit, autre innovation, trois classes : chevaliers, commandeurs, grands-croix. Dix ans de services éminents et l'appartenance à la religion catholique étaient requis. De grands officiers et officiers assurèrent l'administration. Accueilli par l'armée avec enthousiasme, l'ordre contribua, a dit Napoléon, au redressement de la situation militaire de la fin du règne. Il fut le plus populaire des ordres de la monarchie, et l'on retrouve nombre de ses dispositions dans les statuts de la Légion d'honneur, qui reprit la couleur rouge de son ruban. Louis XV avait créé en 1759, pour les officiers protestants étrangers servant en France (Allemands, Suédois, Suisses), l'institution du Mérite militaire. Les deux récompenses, fondues au début de la Révolution en une unique « décoration militaire » qu'abolit la Convention, revécurent officiellement sous la Restauration pour disparaître définitivement en 1830.

L'insigne en est la croix de Malte en or, émaillée blanc, anglée de fleurs de lys et chargée de médaillons centraux émaillés rouge et cerclés de bleu, portant, sur l'avers, l'effigie royale de Saint Louis présentant les instruments de la Passion et, sur le revers, une épée passée dans une couronne de laurier, entourée de la devise (due à Boileau) : Bellicae virtutis praemium. Les chevaliers suspendaient leur croix sur la poitrine, les commandeurs et grands-croix à un cordon passé en écharpe ; ces derniers se distinguant par une plaque. La croix de l'institution du Mérite militaire, semblable à celle de l'ordre de Saint-Louis, mais suspendue à un ruban bleu, portait en son centre une couronne de laurier et une épée en pal, avec la devise Bellicae virtutis praemium.

—  Claude DUCOURTIAL-REY

Écrit par :

  • : conservateur du Musée national de la Légion d'honneur et des ordres de chevalerie, Paris

Classification

Autres références

«  SAINT-LOUIS ORDRE DE  » est également traité dans :

LOUIS XIV (1638-1715) roi de France (1643-1715)

  • Écrit par 
  • Victor-Lucien TAPIÉ
  •  • 10 392 mots
  •  • 10 médias

Louis XIV est un des personnages historiques sur lesquels l'attention demeure portée, sans que nul historien puisse prétendre donner de lui une image certaine et définitive. Qu'il ait influencé directement les destinées françaises et qu'à ce titre on ne puisse imaginer l'histoire de la France sans lui, nul doute. Mais, parce que son règne a curieusement associé une incontestable gloire à de très l […] Lire la suite

Les derniers événements

États-Unis. Relaxe du policier meurtrier d'un jeune Noir à Ferguson. 24-25 novembre 2014

Le 24, le grand jury chargé d'examiner l'affaire du meurtre d'un jeune Noir par un policier, en août, à Ferguson (Missouri), estime qu'il n'y a pas lieu de poursuivre ce dernier. Des affrontements opposent manifestants et forces de l'ordre dans cette banlieue de Saint Louis. Tout comme les parents […] Lire la suite

États-Unis. Émeutes raciales à Ferguson. 9-21 août 2014

Le 9, un jeune Noir de dix-huit ans, Michael Brown, est tué par un policier blanc à Ferguson, dans la banlieue de Saint Louis (Missouri), dans des circonstances controversées. L'autopsie révélera que l'adolescent a reçu six balles, dont deux dans la tête. Les jours suivants […] Lire la suite

France. Forte contestation des indépendantistes kanaks en Nouvelle-Calédonie. 3-25 août 2009

de l'U.S.T.K.E. Gérard Jodar a été arrêté et incarcéré, le 28 mai, pour « entrave à la circulation d'un aéronef » alors que les militants avaient envahi l'aérodrome de Nouméa-Magenta. Le 5, des affrontements violents entre les militants et les forces de l'ordre ont lieu à Saint-Louis et dans le quartier […] Lire la suite

France. Évacuation des « sans-papiers » africains de l'église Saint-Bernard. 8-28 août 1996

arrondissement de Paris, où dix d'entre eux observent une grève de faim depuis le 4 juillet. Le 15, une messe de solidarité avec les sans papiers est célébrée dans l'église par le curé de Saint-Bernard qui a refusé de signer un ordre de réquisition de la force publique. À partir du 17, date […] Lire la suite

France. Émeutes à la Réunion. 23-27 février 1991

Du 23 au 25, de violentes émeutes éclatent à Saint-Denis-de-la-Réunion, en particulier dans le quartier populaire du Chaudron, où des heurts opposent des casseurs aux forces de l'ordre. Des magasins sont pillés et incendiés ; onze personnes sont tuées, dont dix, sans doute des pillards […] Lire la suite

Pour citer l’article

Claude DUCOURTIAL-REY, « SAINT-LOUIS ORDRE DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/ordre-de-saint-louis/