OLOMOUC

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ville de République tchèque en Moravie du Nord, Olomouc (en allemand Olmütz) est située au centre-est du pays, à la confluence de la Morava et de la Bystčrice, à l'extrémité nord de la plaine fertile et agricole de Haná.

Selon certaines hypothèses, Olomouc trouverait son origine dans un camp fortifié romain (Mons Iulii ou Mont Jules). Elle eut dès le ixe siècle une fonction importante de forteresse. Elle accueillit en 1063 le siège d'un évêché, qui fut élevé au rang d'archevêché en 1777. En 1478, la paix d'Olomouc consacra la cession de la Moravie à la Hongrie. Olomouc fut capitale de la Moravie pendant la guerre de Trente Ans (1618-1648), qui la plaça sous l'occupation destructrice des troupes suédoises. Très endommagée, elle se trouva détrônée, en 1640, par Brno comme ville principale de la Moravie. Elle conserva néanmoins son importance en tant que place forte militaire et joua un rôle significatif au milieu du xviiie siècle, au cours des guerres de Silésie opposant la Prusse et l'Autriche. C'est à Olomouc que Ferdinand Ier d'Autriche abdiqua en faveur de son jeune neveu François-Joseph Ier en 1848. C'est là encore que la rencontre entre le chancelier autrichien et le ministre des Affaires étrangères prussien, connue sous le nom de « reculade » d'Olmütz donna lieu au rétablissement de la Confédération germanique en 1850. Les remparts de la cité furent abattus à la fin du xixe siècle.

Olomouc peut se targuer de ses nombreux monuments historiques : cathédrale gothique Saint-Venceslas (xive siècle) dotée d'une tour haute de 100 mètres, hôtel de ville flanqué d'un beffroi de 70 mètres de hauteur et orné d'une horloge astronomique du xve siècle (restauré à l'issue de la Seconde Guerre mondiale). La ville est également réputée pour son ensemble de fontaines, dont les fameuses fontaine des Tritons (1709) et fontaine de César (1725). Fondée en 1573, dissoute en 1854, l'université d'Olomouc fut rétablie après la Seconde Guerre mondiale sous le nom d'université Palacký, en hommage à l'historien, homme politique et « père de la Nation » tchèque František Palacký. Les principales productions de la ville sont l'acier, les machines-outils, les appareils à gaz, les appareils frigorifiques, les produits agroalimentaires (sel, sucre, chocolat, malt, bière). Sa population est de 100 168 habitants (estim. 2006).

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« OLOMOUC », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/olomouc/