OGAREV NIKOLAÏ PLATONOVITCH (1813-1877)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fils d'un riche propriétaire, Ogarev se lie dès l'adolescence d'une amitié indéfectible pour Herzen : étudiant à Moscou, membre de son cercle, arrêté avec lui en 1834, il est exilé dans la propriété paternelle à Penza. En 1839, il retourne à Moscou. Ses réceptions, ses activités littéraires, ses déboires matrimoniaux, son charme personnel, ses voyages en Occident font de lui un personnage important des milieux occidentalistes des années 1840. Ruiné, il quitte définitivement la Russie en 1856 après avoir libéré ses serfs et rejoint Herzen à Londres. Là, il collabore activement aux publications de la Libre Imprimerie russe, à L'Étoile polaire (Poljarnaja Zvezda) puis à La Cloche (Kolokol) créée sur son initiative en 1857. Des divergences politiques, son ralliement provisoire aux thèses de Bakounine et Netchaïev durant son séjour à Genève (1865-1874) n'entament pas son amitié envers Herzen. Il meurt à Greenwich à l'écart des nouveaux courants politiques.

Héritière de l'inspiration décembriste, la muse d'Ogarev balance entre les confessions du héros lyrique (école de Pouchkine) et la clameur du paysan assoiffé de justice et de vérité (école de Nekrassov). Citons ses poèmes : Humour (Jumor, 1840-1841 et 1867-1868), Le Chemin d'hiver (Zimnjaja doroga, 1856). À la recherche d'un système philosophique satisfaisant, Ogarev s'égare souvent dans la spéculation. Absorbé par les tâches ingrates de la rédaction, il montre néanmoins des qualités de polémiste et d'agitateur politique. Mal connues en Russie au xixe siècle alors qu'elles traitaient de problèmes brûlants, ses poésies engagées ont vieilli sans avoir exercé d'influence véritable.

—  Alexandre BOURMEYSTER

Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, docteur ès lettres, maître de conférences à l'université de Grenoble-III

Classification

Pour citer l’article

Alexandre BOURMEYSTER, « OGAREV NIKOLAÏ PLATONOVITCH - (1813-1877) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/nikolai-platonovitch-ogarev/