MIKHAÏLOVSKI NIKOLAÏ KONSTANTINOVITCH (1842-1904)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Sociologue et écrivain politique russe, leader reconnu du mouvement narodnik (populiste) sous le règne d'Alexandre II. Il travailla de 1868 à 1884 pour un journal ayant une audience importante, l'Otechestvennye Zapiski (Annales de la patrie), et, de 1892 à 1904, il dirigea Russkoe bogatsvo (La Richesse russe). Influencé par les idées de Proudhon, il proposait aux Russes d'« éviter le fléau prolétarien qui sévit en Europe et qui menace d'atteindre la Russie » ; mais en même temps il idéalisait le mir, la commune paysanne, tout comme n'importe quel slavophile officiel, sans voir qu'il était un obstacle à l'une des améliorations qu'il recherchait, c'est-à-dire échapper à une pauvreté sans espoir.

En 1874, le gouvernement fit arrêter et emprisonner de nombreux « amis du peuple », qui étaient allés vivre et travailler dans de lointains villages. Cela conduisit à la création d'un groupe populiste extrémiste, Narodnaïa Volia (la Volonté du peuple), qui justifiait l'assassinat politique. Si le groupe avait l'appui de Mikhaïlovski, il était combattu avec acharnement par Plekhanov, partisan d'une évolution plus graduelle. Mikhaïlovski ne semble pas s'être opposé aux divers attentats contre Alexandre II, mais, pendant toute cette période, le comité exécutif de la Volonté du peuple proclama que sa campagne de terreur avait pour seul but de faire entendre raison au tsar et de le forcer à convoquer une assemblée constituante. Alexandre III anéantit l'organisation qui avait comploté la mort de son père et fit pendre ses dirigeants. De fait, l'échec du populisme conduisit nombre de ses adhérents à dresser le bilan d'une expérience politique décevante : selon leur tempérament, après 1881, les anciens narodniki devinrent des progressistes sceptiques et modérés comme Mikhaïlovski lui-même, des marxistes convaincus comme Plekhanov, ou des conservateurs repentants.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« MIKHAÏLOVSKI NIKOLAÏ KONSTANTINOVITCH - (1842-1904) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/nikolai-konstantinovitch-mikhailovski/