FROMENT NICOLAS (connu de 1461 à 1486)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à Uzès, puis fixé en Provence, peintre en titre du roi René, Nicolas Froment a dû se former en Flandre vers 1460, car il restera toute sa carrière fidèle à la manière et aux formules de l'art flamand dont son mécène était fervent amateur, mais qu'il réinterprète selon son tempérament méridional et dans une technique moins raffinée. Trois œuvres d'attribution certaine sont conservées de lui, deux grands triptyques à volets mobiles, à la flamande, et un diptyque : La Résurrection de Lazare (1461, musée des Offices, Florence), œuvre dure, grimaçante et d'une composition encombrée, et Le Buisson ardent (1476, cathédrale Saint-Sauveur, Aix-en-Provence), commandé par le roi René pour l'église des Carmes d'Aix, où transparaît, surtout dans les figures des donateurs et des saints qui les accompagnent, l'influence de la rigueur et de la monumentalité de la grande peinture provençale. Daté des environs de 1475, le Diptyque Matheron représente René d'Anjou et sa femme, Jeanne de Laval (musée du Louvre).

—  Nicole REYNAUD

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Nicole REYNAUD, « FROMENT NICOLAS (connu de 1461 à 1486) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-froment/