RAO NARASIMHA (1921-2004)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Premier ministre indien. Issu d'une famille brahmane de grands propriétaires terriens, Pamulaparti Venkata Narasimha Rao s'engage en politique et est élu au Parlement fédéral en 1977. Il dirige ensuite plusieurs ministères (Défense, Intérieur et Affaires étrangères) dans les gouvernements d'Indira Gandhi puis de son fils Rajiv. Avec la victoire électorale en 1991 du Parti du Congrès qu'il préside, il est nommé Premier ministre. Il est le premier dirigeant indien à changer de politique économique en renonçant au protectionnisme. Le vaste programme de privatisations qu'il engage sera poursuivi par le gouvernement nationaliste qui lui succède en 1996.

—  Universalis

Classification

Autres références

«  RAO NARASIMHA (1921-2004)  » est également traité dans :

INDE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Christophe JAFFRELOT, 
  • Jacques POUCHEPADASS
  • , Universalis
  •  • 22 890 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Les années Rao, un tournant pour l'Inde  »  : […] Les élections générales de juin 1991 permettent au Congrès (I) de reprendre le pouvoir grâce à la vague de sympathie suscitée par l'assassinat de Rajiv Gandhi par des Tigres tamouls du Sri Lanka à la fin de la campagne électorale. Mais le parti ne retrouve pas une majorité absolue (232 sièges sur les 515 en jeu remportés avec 36,5 p. 100 des suffrages). P. V. Narasimha Rao doit en outre son éléva […] Lire la suite

Les derniers événements

Inde. Difficile constitution d'un gouvernement après la défaite du Parti du Congrès aux élections législatives. 7-28 mai 1996

), contre 136 pour le Parti du Congrès du Premier ministre Narasimha Rao (223 sur 511 en 1991), qui enregistre son moins bon score depuis l'indépendance du pays. Avec 111 élus, le Front uni, coalition de quatorze formations de gauche dirigée par l'ancien Premier ministre Vishwanath Pratap Singh (Janata Dal […] Lire la suite

Inde. Assassinat d'un otage occidental par un groupe séparatiste cachemiri. 13-15 août 1995

Islāmābād de soutenir. Le 15, le Premier ministre indien Narasimha Rao, qui refuse de céder au chantage, affirme que le Pakistan est responsable de l'assassinat de l'otage norvégien. […] Lire la suite

Russie – Inde. Visite officielle du président Boris Eltsine en Inde. 27-29 janvier 1993

. Boris Eltsine rassure les dirigeants indiens sur la continuité des relations russo-indiennes après l'éclatement de l'U.R.S.S. Il signe avec le Premier ministre indien Narasimha Rao un traité bilatéral d'amitié dépourvu de volet militaire, accorde un rééchelonnement de la dette indienne qui s'élève […] Lire la suite

Inde. Émeutes intercommunautaires et crise politique après la destruction de la mosquée d'Ayodhya. 6-15 décembre 1992

en 1991 la principale force d'opposition, le B.J.P. avait fait de la destruction de la mosquée de Babur sa principale revendication et avait appelé ses partisans à manifester à Ayodhya. Le Premier ministre fédéral Narasimha Rao démet aussitôt le Premier ministre (B.J.P.) de l'Uttar Pradesh et place […] Lire la suite

Inde. Victoire du Parti du Congrès aux élections au Pendjab. 19 février 1992

au boycottage du scrutin, le taux d'abstention est d'environ 72 p. 100. Aussi, le Parti du Congrès, formation du Premier ministre Narasimha Rao, obtient-il quatre-vingt-cinq des cent dix-sept sièges de l'Assemblée locale du Pendjab, ainsi que onze des treize sièges de représentants de l'État au Parlement fédéral. […] Lire la suite

Pour citer l’article

« RAO NARASIMHA - (1921-2004) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/narasimha-rao/