Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

NAMBU YOICHIRO (1921-2015)

  • Article mis en ligne le
  • Modifié le
  • Écrit par

Yoichiro Nambu est un physicien japonais, théoricien des interactions fondamentales et des particules élémentaires. Il a reçu le prix Nobel de physique en 2008.

Né le 18 janvier 1921 à Tōkyō, Yoichiro Nambu a grandi dans la ville de Fukui, située à 300 kilomètres environ à l'ouest de la capitale japonaise. Après des études universitaires à l'université de Tōkyō, il travaille à partir de 1942 sur les radars dans un laboratoire militaire. Marié en 1945, il rejoint en 1946 l'université de Tōkyō où il prépare son doctorat, soutenu en 1952. Il est nommé professeur à la nouvelle université d'Ōsaka en 1950, mais quitte le Japon en 1952, invité à l'Institut d'études avancées de Princeton, puis engagé en 1954 à l'université de Chicago où il fera toute sa carrière. Il devient citoyen américain en 1970.

Les travaux les plus fameux de Nambu concernent le rôle des symétries sous-jacentes à la description des particules élémentaires. En 1960, il propose que le méson π soit la manifestation d'une symétrie approchée des interactions nucléaires faibles. En 1961, il développe la notion de brisement spontané d'une symétrie fondamentale, utilisée dès 1957 pour la description des états électroniques dans les solides, dans la théorie de la supraconductivité inventée par les Américains John Bardeen, Leon Cooper et John Schrieffer. En 1961, Yohishiro Nambu propose, avec le physicien italien Giovanni Jona-Lasinio, un modèle dynamique des interactions nucléaires, selon lequel la masse du nucléon est principalement due à un effet collectif semblable à l'apparition des bandes interdites d'énergie dans les matériaux, mais ce « gap » en énergie concerne maintenant le vide quantique.

Il contribue aussi à de nombreux autres aspects de la physique théorique ; il propose en particulier un modèle des quarks concurrent du modèle développé par l'Américain Murray Gell-Mann, mais qui se révèle mal adapté à la réalité physique. Il introduit aussi un certain nombre de concepts qui amènent au développement des théories de cordes, lesquelles proposent de considérer les particules élémentaires comme des modes vibratoires d'objets non ponctuels.

Yoichiro Nambu décède le 5 juillet 2015 à Toyonaka dans la préfecture d’Osaka.

— Bernard PIRE

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : directeur de recherche émérite au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification

Pour citer cet article

Bernard PIRE. NAMBU YOICHIRO (1921-2015) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/05/2024