MOSTAR

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Mostar est une ville de la Bosnie-Herzégovine et la capitale historique de l'Herzégovine. Située au sud du pays, dans une région montagneuse, elle est traversée par la Neretva et se trouve sur la ligne ferroviaire qui relie Sarajevo à Ploče. Attestée pour la première fois en 1452, la ville doit son nom à son pont, le mot most signifiant « pont » en serbo-croate. Au xvie siècle, Mostar devint une garnison turque. En 1566, les Turcs remplacèrent le pont suspendu en bois par un pont de pierre reposant sur une seule arche de 27,30 mètres d'ouverture et de 20 mètres de hauteur. Ce chef-d'œuvre de l'ingénierie ottomane fut détruit en novembre 1993, lors de la guerre civile par des tirs de l'artillerie croate de Bosnie. Il a été reconstruit sous l'égide de l'U.N.E.S.C.O., à l'instar des bâtiments voisins, et ouvert à la circulation en 2004. L'année suivante, la ville fut inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'U.N.E.S.C.O.

Ancien centre artisanal et commercial, Mostar possède un bazar de chaudronnerie restauré qui attire les touristes. Sous la domination austro-hongroise (1878-1918), elle abrita des poètes et des érudits serbes ainsi qu'un puissant mouvement nationaliste.

La région est connue pour ses vins fins (zilavka et blatina), son tabac, ses fruits et ses légumes. Au sud de Mostar, la ville de Pocitelj se distingue par son architecture musulmane avec sa mosquée, sa madrasa et ses maisons turques. Une usine d'aluminium, construite en 1976 et alimentée par une centrale hydroélectrique voisine, transforme la bauxite extraite localement. L'université de Mostar a été fondée en 1977. La population de la ville était de 63 500 habitants en 2005.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  MOSTAR  » est également traité dans :

BOSNIE-HERZÉGOVINE

  • Écrit par 
  • Emmanuelle CHAVENEAU, 
  • Renaud DORLHIAC, 
  • Nikola KOVAC, 
  • Noel R. MALCOLM
  • , Universalis
  •  • 13 484 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Un peuplement chamboulé par la guerre »  : […] au sein des cantons et des municipalités, dont plus de la moitié sont homogènes à plus de 90 p. 100. Celle de Mostar, équitablement répartie entre Bosniaques et Croates, constitue la seule exception notable, sans pour autant que cette situation reflète une bonne cohabitation locale (les divisions se manifestant également à l’intérieur de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bosnie-herzegovine/#i_50206

Pour citer l’article

« MOSTAR », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mostar/