Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

FONDUKISTAN MONASTÈRE DE

Site bouddhique situé en Afghanistan, le monastère de Fondukistan, signalé dès 1836, a été fouillé en 1937 par Jean Carel, membre de la délégation archéologique française en Afghanistan (Mémoires D.A.F.A., t. VIII, 1959). À la lumière des découvertes faites à partir des années 1960, Fondukistan est devenu un site de référence : il illustre un style particulier qui semble exprimer une tendance esthétique générale aux viie et viiie siècles en Asie centrale (de l'actuel Afghanistan au Xinjiang). L'ordonnance du monastère est classique : une cour carrée délimitée par une enceinte à la face interne de laquelle étaient adossées douze chapelles, trois par côté ; au centre de la cour, un stūpa. Les peintures murales et les rondes-bosses en terre crue polychrome caractérisent ce style : silhouettes élancées au buste allongé qui dénotent un certain maniérisme. On y voit la coexistence de thèmes bouddhiques d'importation indienne et d'apports irano-sassanides (par exemple le costume d'un donateur princier). Certains détails spécifiques (Buddha paré d'un camail à trois pointes) rattachent l'art de Fondukistan aux styles du Gandhāra et de Bāmiyān (grotte I), réputés plus anciens. Du point de vue stylistique et iconographique, le site qui lui est le plus apparenté est celui de Tepe Sardar (Ghaznī, viie-viiie s.). La même esthétique (buste allongé, ornements) se voit à Tumšuq (oasis de Kašgar, Xinjiang, 600-650 env.) et trouve des correspondances dans les peintures murales de Pendzhikent (Uzbekistan, viiie s.) ainsi que dans les terres polychromes de Qumturā (Xinjiang, viiie s.) et de Turfān (Xinjiang, ixe-xe s.). La liaison entre ces sites semble avoir été assurée par la culture irano-partho-sassanide, avec un apport bouddhique indien (post-Gupta).

— Jeannine AUBOYER

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : conservateur en chef du département des Arts asiatiques des Musées nationaux (musée Guimet), professeur à l'École du Louvre

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • AFGHANISTAN

    • Écrit par Daniel BALLAND, Gilles DORRONSORO, Universalis, Mir Mohammad Sediq FARHANG, Pierre GENTELLE, Sayed Qassem RESHTIA, Olivier ROY, Francine TISSOT
    • 37 316 mots
    • 19 médias
    En route, à Siah-gird, on passe non loin du monastère de Fondukistan (J. Hackin, 1959). Caché dans la montagne vers le sud, c'est un petit établissement construit en briques et en blocs de terre séchée ; la cour centrale couverte, peut-être en berceau, contient un stūpa ruiné ; aux quatre murs de...
  • ASIE CENTRALE

    • Écrit par Henri-Paul FRANCFORT, Frantz GRENET
    • 9 700 mots
    • 4 médias
    ...Bouddhas gandhariens aux visages réguliers, « apolliniens », on passe à un type exophtalmique et à bouche charnue, qu'illustrent les statues de terre crue de Fondukistān (fin viie s.) ; les proportions étirées, les gestes maniérés correspondent à un goût nouveau, plus expressionniste, qui est aussi à cette...

Voir aussi