MOHAWK

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Tribu indienne d'Amérique du Nord appartenant à la famille linguistique des Iroquois et originaire de l'actuel État de New York, les Mohawk, tout comme les autres tribus iroquoises, menaient une vie semi-sédentaire. Les femmes s'occupaient de la culture du maïs, tandis que les hommes s'adonnaient à la chasse en automne et en hiver, et à la pêche en été. Plusieurs familles alliées vivaient ensemble dans des « maisons longues », symbole de la société iroquoise. Si l'on en croit les récits traditionnels, c'est le chef mohawk Hiawatha qui accepta le premier les idées de paix du prophète Dekanawida, fondateur de la Ligue des Iroquois (1450). Les Mohawk avaient neuf représentants dans la ligue. Chaque communauté mohawk avait aussi un conseil local qui guidait le ou les chefs villageois. Ils étaient répartis en trois clans : l'ours, le loup et la tortue. Les Mohawk guerroyaient souvent contre leurs voisins, les Algonquins. Lorsque les Hollandais introduisirent les armes à feu comme mode de paiement des peaux de castors, les victoires mohawk se firent plus nombreuses. Cependant, les contacts avec les Européens provoquaient un déclin rapide de la population. La plupart des Mohawk prirent le parti des Anglais dans la guerre contre les Français et les Indiens. Mais certains d'entre eux qui étaient convertis à la religion catholique (les Indiens dévots du Québec), et qui étaient installés dans des missions le long du Saint-Laurent et surtout à Caughnawaga, épousèrent la cause des Français. Ils servirent même de guides dans des expéditions contre leurs anciens alliés de la Ligue des Iroquois. Plus tard, durant la guerre d'Indépendance, les Mohawk prirent, sous l'influence de leur chef Joseph Brant, qu'ils devaient suivre par la suite au Canada, le parti des Anglais ; leurs descendants sont installés dans la baie de Quinte et dans la réserve indienne des Six Nations à Brantford, dans l'Ontario. Le recensement américain de 1990 fait état de 15 500 Mohawk.

—  Agnès LEHUEN

Écrit par :

Classification


Autres références

«  MOHAWK  » est également traité dans :

JOHNSON PAULINE (1861-1913)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 240 mots

Poète canadien, Pauline Johnson célébra l'héritage de son peuple amérindien dans ses textes, qui connurent un immense succès de son vivant. Permettant à ses lecteurs de connaître une culture jusqu'alors ignorée, elle décrivit la tribu et les rites des Mohawk. Emily Pauline Johnson naît le 10 mars 1861 dans la réserve indienne Six Nations, dans le Haut-Canada (auj. en Ontario). Fille d'un chef Moha […] Lire la suite

Les derniers événements

6-28 février 2020 • Canada • Manifestations contre le projet de gazoduc Coastal GasLink.

par les chefs élus. En réaction à l’intervention de la GRC, diverses nations autochtones mettent en place des barrages ferroviaires à travers le pays. Des membres de la nation mohawk, notamment, installent un barrage sur une importante ligne traversant le territoire autochtone de Tyendinaga, près [...] Lire la suite

17-29 juillet 2019 • Canada • Nouvelle crise à Québec entre les Autochtones et la municipalité d’Oka.

Le 17, le maire d’Oka (Québec), Pascal Quevillon, met en cause le projet de réconciliation établi par un propriétaire privé qui s’engage à restituer soixante hectares de terres ancestrales à la communauté autochtone des Mohawk. Dirigés par le grand chef Serge Otsi Simon, ceux-ci occupent [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Agnès LEHUEN, « MOHAWK », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mohawk/