NAJIBULLAH MOHAMMAD (1947-1996)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Homme d'État afghan, né en 1947 à Gardez (Afghanistan), mort le 27 septembre 1996 à Kaboul.

Né dans une importante famille pachtoune, Mohammad Najibullah commence ses études de médecine à l'université de Kaboul en 1964. Membre du Parcham (« bannière »), faction du Parti démocratique du peuple afghan (People's Democratic Party of Afghanistan, P.D.P.A.), dès 1965, il est emprisonné à deux reprises pour ses activités politiques. Il obtient son diplôme en 1975, mais n'exercera jamais la médecine. En 1978, le P.D.P.A. organise avec succès un coup d'État, mais la faction rivale du Khalq (« parti populaire ») prend bientôt l'ascendant sur le Parcham. Najibullah, nommé ambassadeur en Iran la même année, est renvoyé quelques mois plus tard, accusé d'avoir tenté de renverser le régime du président Hafizullah Amin. Il s'exile alors en Europe de l'Est jusqu'à ce que l'U.R.S.S. envahisse l'Afghanistan en 1979 et renverse Amin, remplacé par un gouvernement formé par Babrak Karmal, chef du Parcham. Najibullah, nommé à la tête de la police secrète, devient célèbre pour sa brutalité et son caractère impitoyable. Ses méthodes s'avèrent très précieuses au régime face à la montée de la guérilla que mènent les Moudjahidin. Quand l'Union soviétique se retire, en 1989, Najibullah, qui a succédé au président Karmal en 1986, tente, sans succès, de rallier des partisans en modérant les mesures de contrôle prises par son prédécesseur. Il est contraint de démissionner en avril 1992 à cause des succès militaires des rebelles moudjahidin et des soldats qui se mutinent au sein de sa propre armée. Il se réfugie alors dans les locaux des Nations unies, où il s'abritera pendant quatre ans, tandis que les luttes de factions continuent au sein du pouvoir. Les talibans qui s'emparent de Kaboul en 1996 exécutent alors sommairement Najibullah.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  NAJIBULLAH MOHAMMAD (1947-1996)  » est également traité dans :

AFGHANISTAN

  • Écrit par 
  • Daniel BALLAND, 
  • Gilles DORRONSORO, 
  • Mir Mohammad Sediq FARHANG, 
  • Pierre GENTELLE, 
  • Sayed Qassem RESHTIA, 
  • Olivier ROY, 
  • Francine TISSOT
  • , Universalis
  •  • 34 325 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « La guerre civile »  : […] Quatorze ans après la « révolution de Saur », qui avait porté au pouvoir un maigre Parti communiste composé de deux fractions rivales, le communisme disparaît en Afghanistan, en avril 1992, comme il avait disparu quelques mois plus tôt dans l'ex-empire soviétique. Le cycle réduit parcouru s'inscrit dans plusieurs autres cycles dont les dates précises restent à définir par les historiens. On devin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afghanistan/#i_95517

ISLAM (Histoire) - Le monde musulman contemporain

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN, 
  • Olivier CARRÉ, 
  • Nathalie CLAYER, 
  • Andrée FEILLARD, 
  • Marc GABORIEAU, 
  • Altan GOKALP, 
  • Denys LOMBARD, 
  • Robert MANTRAN, 
  • Alexandre POPOVIC, 
  • Catherine POUJOL, 
  • Jean-Louis TRIAUD
  • , Universalis
  •  • 31 428 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « En Afghanistan »  : […] Pays de peuplement divers, l'Afghanistan a connu en 1973 un coup d'État qui a amené au pouvoir le prince Daoud, devenu ensuite président d'une république de caractère moderniste et modéré, nationaliste et aussi indépendante que possible des grandes puissances, encore que l'influence de l'Union soviétique soit présente dans de nombreux domaines, notamment dans l'armée et dans une partie de l'Admini […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-histoire-le-monde-musulman-contemporain/#i_95517

Les derniers événements

29-30 novembre 1987 • AfghanistanÉlection de Mohammad Najibullah à la présidence de la République

Les 29 et 30 se réunit à Kaboul la Loya Jirgah, assemblée traditionnelle de 1 860 délégués. Elle approuve, le 29, une nouvelle Constitution et élit, le 30, Najibullah à la présidence de la République, fonction créée par la Constitution. Ce dernier rappelle ses offres [...] Lire la suite

Pour citer l’article

« NAJIBULLAH MOHAMMAD - (1947-1996) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mohammad-najibullah/