GAMMOUDI MOHAMED (1938- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Athlète spécialiste des courses de fond, Mohamed Gammoudi offrit, en 1968 à Mexico, la première médaille d'or olympique de son histoire à la Tunisie. Surnommé par la presse de son pays l'« Homme au semelles de vent », il demeure considéré comme le meilleur athlète tunisien. Compétiteur-né, stratège et fin tacticien, il construisait ses victoires grâce à un finish redoutable et fut le premier des grands coureurs de fond à se focaliser uniquement sur la victoire et à se désintéresser totalement des records.

Mohamed Gammoudi est né le 3 avril 1938 à Sidi Aïch (gouvernorat de Gafsa), dans le sud de la Tunisie. Initialement berger de profession, il choisit de faire carrière dans l'armée ; cette décision lui permet de se garantir des revenus un peu plus confortables et, surtout, de s'adonner à sa passion, la course à pied. En effet, il est nommé moniteur d'éducation physique dans l'infanterie et peut consacrer le reste de son temps à l'entraînement, dirigé par son commandant, qui a remarqué les qualités athlétiques du jeune homme. Cette formation fait de lui un excellent spécialiste des courses de cross-country ; le public européen le découvre ainsi en 1963 à l'occasion du Cross des nations de Saint-Sébastien (Espagne), dont il prend la septième place. La même année, il se distingue aux Jeux méditerranéens : il remporte le 5 000 mètres, devant le Français Jean Fayolle, et le 10 000 mètres. Néanmoins, pendant quelques mois, une tendinite contrarie sa progression. Il redouble donc d'efforts à l'entraînement, court quotidiennement une vingtaine de kilomètres, réalise quelques jolies performances dans les meetings athlétiques européens. Cependant, personne ne songe que ce petit Tunisien (1,71 m, 64 kg) puisse briguer une médaille aux jeux Olympiques de Tōkyō, en 1964, où il s'aligne dans le 10 000 mètres, une épreuve qui semble promise au recordman du monde australien Ron Clarke. Ce dernier, qui sait manquer de finish, imprime un train soutenu à la course, sans parvenir toutefois à décrocher tous ses rivaux. Dans l'ultime ligne [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « GAMMOUDI MOHAMED (1938- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mohamed-gammoudi/