WOLDE MAMO (1932-2002)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'athlète éthiopien Mamo Wolde,spécialiste des courses de fond, devint un héros national en 1968 à l'occasion des jeux Olympiques de Mexico : il remporta, à la surprise générale, la médaille d'or du marathon, succédant au palmarès à son compatriote Abebe Bikila ; il fut aussi médaillé d'argent sur 10 000 mètres cette année-là.

Mamo Wolde naît le 12 juin 1932. Il a déjà participé deux fois aux jeux Olympiques lorsqu'il se présente aux Jeux de Mexico, en 1968. Les courses de fond de cette édition des Jeux sont dominées par les Africains, plus habitués à l'altitude que les Européens, les Nord-Américains ou les Australiens, dont le célèbre Ron Clarke. Mamo Wolde se classe d'abord deuxième du 10 000 mètres, derrière le Kenyan Naftali Temu. Puis il remporte le marathon avec plus de 3 minutes d'avance sur le Japonais Kenji Kimihara, terminant la course en 2 heures 20 minutes 26,4 secondes. Quatre ans plus tard, lors des Jeux de Munich, Mamo Wolde, à l'âge de quarante ans, décroche la médaille de bronze du marathon remporté par l'Américain Frank Shorter.

Ancien sergent de l'armée éthiopienne, Wolde est arrêté en 1993. Accusé d'avoir participé, pendant la campagne de « terreur rouge » de 1977-1978, à l'assassinat d'un jeune garçon de quinze ans, l'athlète clame son innocence avec véhémence. L'affaire fait la une des journaux du monde entier et Wolde reçoit le soutien de nombreux sportifs ainsi que du Comité international olympique. Jugé et condamné à six ans de prison au début de l'année 2002, Mamo Wolde sera finalement libéré après avoir purgé une peine de prison préventive de neuf ans. Il s'éteint le 26 mai 2002 à Addis-Abeba.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« WOLDE MAMO - (1932-2002) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mamo-wolde/