MIYAKE YOSHINOBU (1939- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Haltérophile de petit gabarit, le Japonais Miyake Yoshinobu remporta deux médailles d'or aux jeux Olympiques dans la catégorie des poids plume, en 1964 et en 1968.

Miyake Yoshinobu est né le 24 novembre 1939 dans la préfecture de Miyagi. Ce jeune homme de petite taille (1,50 m) s'initie à l'haltérophilie durant ses études à l'université Hosei (une fois ses études terminées, Miyake deviendra lieutenant dans les forces de défense nationale). Au sein de l'université Hosei, les haltérophiles nippons se préparent en plein air, sans recevoir les conseils d'entraîneurs spécialement recrutés pour les aider et sans disposer d'équipements modernes. Ils y perfectionnent pourtant la posture dite « cuisses de grenouille » (talons collés, genoux éloignés le plus possible) si distinctive qu'ils adoptent avant de commencer leurs mouvements en compétition.

Tirant dans la catégorie des poids coq (moins de 56 kg), Miyake Yoshinobu bat le record du monde de l'arraché (107,5 kg) en 1959. En 1960, il devient, aux Jeux de Rome, le premier haltérophile japonais à décrocher une médaille olympique : il se classe deuxième de la compétition, derrière l'Américain Charles Vinci. Champion du monde des poids coq en 1962, Miyake change de catégorie et concourt à partir de 1963 chez les poids plume (moins de 60 kg) ; il remporte la même année le titre de champion du monde (375 kg).

En 1964, Miyake réjouit les nombreux supporters nippons : totalisant 397,5 kg aux trois mouvements, il améliore de 10 kg son propre record du monde et devient à Tōkyō le premier Japonais champion olympique d'haltérophilie ; il devance très nettement son dauphin, l'Américain Isaac Berger, qui ne réussit que 382,5 kg. De nouveau champion du monde des poids plume en 1965 et en 1966, Miyake Yoshinobu est encore le favori pour le titre olympique en 1968 à Mexico ; parmi ses rivaux figure son frère cadet Miyake Yoshiyuki (né en 1945). La saga familiale s'avère quasi parfaite : avec 392,5 kg aux trois mouvements, Yoshinobu obtient sa sec [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Pour citer l’article

« MIYAKE YOSHINOBU (1939- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 juin 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/miyake-yoshinobu-1939/