MISE AU POINT DU TRANSISTOR

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le 23 décembre 1947, dans les laboratoires de la compagnie Bell Telephone, John Bardeen et Walter Brattain réussissent à faire fonctionner la première vanne électronique en utilisant trois cristaux de germanium. Ils l'appellent transfer resistor (résistance à transfert), ce qui sera abrégé en « transistor ». En quelques mois, leur collègue théoricien William Shockley rédige la théorie du transistor à jonctions. Cette invention fut rendue possible par des progrès significatifs de la compréhension des matériaux semiconducteurs et par la réalisation de cristaux de germanium d'une grande pureté. Elle accompagnait une croissance exponentielle du marché du téléphone. Les transistors commenceront à remplacer les lampes à vide à partir du milieu des années 1950.

—  Bernard PIRE

Écrit par :

  • : directeur de recherche émérite au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « MISE AU POINT DU TRANSISTOR », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/mise-au-point-du-transistor/