CACOYANNIS MICHAEL (1922-2011)

Le cinéaste grec Michael Cacoyannis a connu une renommée mondiale en 1964 avec l'adaptation (d'après le roman de Nikos Kazantzaki) et la réalisation de Zorba le Grec. Le film fut sélectionné sept fois aux Academy Awards (où il rafla trois oscars), quatre fois aux B.A.F.T.A. Awards (récompenses décernées par l'Académie britannique des arts de la télévision et du cinéma), une fois aux Grammy Awards (pour la bande originale) et cinq fois aux Golden Globes (trophées de l'Association de la presse étrangère à Hollywood pour les œuvres de cinéma et de télévision).

Michael Cacoyannis, de son vrai nom Mihalis Kakogiannis, voit le jour le 11 juin 1922 à Limassol, à Chypre. Après avoir commencé à Londres des études de droit, dont il sortira diplômé en 1943, Cacoyannis s'oriente vers le théâtre. Il entre à l'école d'art dramatique du Old Vic et fait ses premiers pas d'acteur en 1947, dans la Salomé d'Oscar Wilde. À partir de 1951, il travaille également comme scénariste. Son premier film, Le Réveil du dimanche (1954), est salué par la critique. Sa filmographie comporte notamment Stella (1955), film qui révéla l'actrice Melina Mercouri, La Fille en noir (1956), Fin de crédit (1958) et Attila 74 (1975), un documentaire sur la guerre civile qui déchire alors Chypre. On lui doit d'avoir porté au cinéma trois tragédies grecques : Électre (1961), avec Irène Papas ; Les Troyennes (1977), avec Irène Papas, Katharine Hepburn, Vanessa Redgrave et Geneviève Bujold ; enfin Iphigénie (1977), avec Irène Papas. Michael Cacoyannis a également donné de nombreuses mises en scène d'opéra et de théâtre, signant notamment celle de Zorba (1983-1984), une comédie musicale adaptée de son grand succès. Il s'éteint le 25 juillet 2011 à Athènes, en Grèce.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« CACOYANNIS MICHAEL - (1922-2011) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/michael-cacoyannis/