ELBÉE MAURICE GIGOST marquis d' (1752-1794)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Officier de cavalerie, issu d'une petite noblesse peu assurée, d'Elbée vit dans les Mauges au moment de la Révolution, qu'il ne désapprouve pas en son début. Quand se déclenche l'insurrection vendéenne (mars 1793), il est mis à la tête d'une bande paysanne, et devient rapidement l'un des principaux généraux de l'Armée catholique et royale, qui se constitue à la fin de mars 1793 après les victoires initiales. Élu généralissime en juillet 1793, il organise la Contre-Révolution. Son rôle est en effet devenu essentiel depuis plusieurs mois. Dès avril, il est le principal chef de l'armée angevine et c'est de ses idées que naît le Conseil supérieur de Châtillon, conçu pour donner une orientation politique et religieuse à l'ensemble de l'insurrection ; il dirige l'offensive sur Nantes (juin 1793), qui échoue de peu, faute de coordination. Durant l'été, il s'efforce de donner une armature économique et un contrôle militaire à la région conquise par ses troupes, mettant en place des réseaux d'échanges de provisions, instituant la surveillance des républicains restés sur place et des prisonniers faits dans les armées adverses. Il se distingue notamment par une vision politique large, s'opposant à des vengeances souhaitées par ses soldats. Mais les échecs devant Luçon et l'arrivée de troupes républicaines de plus en plus nombreuses et aguerries l'obligent à s'engager dans une tactique défensive. Les armées vendéennes arrêtent de justesse leurs adversaires en septembre mais sont battues à Cholet, le 17 octobre. D'Elbée, grièvement blessé, est recueilli par Charette qui l'emmène dans l'île de Noirmoutier, alors en sa possession. Les généraux républicains Haxo et Turreau réussissant à s'emparer de l'île, d'Elbée, après avoir été interrogé, est fusillé dans son fauteuil devant le château de la ville. La place pourtant essentielle dans la guerre de Vendée de ce général sans grand charisme, qui s'est peu mis en valeur, est souvent minimisée.

—  Jean-Clément MARTIN

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jean-Clément MARTIN, « ELBÉE MAURICE GIGOST marquis d' (1752-1794) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-elbee/