MATA HARI (1876-1917)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Danseuse et courtisane, Mata Hari fut l'une des plus célèbres espionnes de l'histoire. Accusée de travailler pour le compte de l'Allemagne pendant la Première Guerre mondiale, elle fut exécutée par les autorités françaises, bien que la nature et l'étendue de ses activités fussent incertaines.

Mata Hari

Photographie : Mata Hari

Accusée d'espionnage pour le compte de l'Allemagne pendant la Première Guerre mondiale, la courtisane et danseuse néerlandaise Mata Hari est exécutée par les autorités françaises le 15 octobre 1917, à Vincennes. 

Crédits : Everett Historical/ Shutterstock

Afficher

Margaretha Geertruida Zelle naît le 7 août 1876 à Leeuwarden, aux Pays-Bas. Fille d'un riche chapelier, elle fréquente un institut de formation des enseignants à Leyde. En 1895, elle épouse le capitaine Campbell MacLeod, officier d'origine écossaise servant dans l'armée coloniale néerlandaise. Le couple vit ainsi à Java puis à Sumatra de 1897 à 1902, avant de rentrer en Europe. Après leur séparation, Margaretha Geertruida MacLeod devient danseuse professionnelle à Paris en 1905, adoptant le pseudonyme de Lady MacLeod. Elle se fait bientôt appeler Mata Hari, expression malaise qui ferait référence au soleil (littéralement « œil du jour »). Cette grande femme, d'une immense beauté, vaguement initiée aux danses orientales et acceptant volontiers d'apparaître pratiquement nue en public, connaît aussitôt un vif succès dans la capitale et plusieurs autres grandes villes françaises. Elle accumulera au cours de sa vie d'innombrables amants, officiers militaires pour la plupart.

Les faits concernant ses activités d'espionnage demeurent obscurs. Selon une des versions, un consul allemand aurait offert de payer la danseuse, vivant à La Haye au printemps de 1916, pour la moindre information qu'elle pourrait obtenir lors de son prochain séjour en France. Après son arrestation par la police française, Mata Hari avouera avoir confié uniquement des informations caduques à un agent des services de renseignement allemands.

Selon ses propres dires, elle aurait accepté de mener des missions d'espionnage pour le compte de la France en Belgique pendant l'occupation. Elle n'aurait pas pris la peine d'avertir les Français de son arrangement préalable avec l'ennemi. Elle déclarera plus tard avoir voulu assurer aux Alliés l'aide d'Ernest Augustus, duc de Brunswick et de Lunebourg en Allemagne et héritier du duché britannique de Cumberland.

Des sources britanniques semblent avoir prévenu les services de renseignement français des négociations que Mata Hari menait avec l'officier allemand à La Haye. La duplicité que soupçonnaient déjà les services de renseignement français ne fit que s'accroître, et, le 13 février 1917, la danseuse est arrêtée à Paris. Emprisonnée, elle est jugée par un tribunal militaire les 24 et 25 juillet 1917. Condamnée à mort, elle sera fusillée le 15 octobre 1917 à Vincennes.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Pour citer l’article

« MATA HARI (1876-1917) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/mata-hari/