MARS SCIENCE LABORATORY (MSL)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le choix du site

MSL étant une mission d'exploration au sol, l'impératif premier était de retenir un lieu où se poser sans risque. Il s'agissait pour l'essentiel de disposer d'une zone d'atterrissage libre de tout obstacle, faiblement ventée pour ne pas compromettre la phase de descente sous parachute, à une latitude moyenne et à une altitude pas trop élevée afin que le système de descente ait le temps de ralentir suffisamment avant de poser le rover en douceur. Ces impératifs techniques satisfaits, restait encore à départager les sites en fonction de leur intérêt scientifique. Environ soixante-dix sites ont été proposés. Le processus de sélection, qui s'est étalé sur six années, a suscité cinq réunions de cent à deux cents personnes et de très nombreuses discussions scientifiques. Dans la phase finale, quatre sites ont été retenus pour des études approfondies. Ceux-ci renferment tous des argiles. Généralement, ces roches sédimentaires se forment grâce à l'action d'eau sous forme liquide et sont donc, de ce fait, censées être des lieux potentiels de vie. C'est finalement le cratère Gale qui a été retenu.

D'un diamètre de 150 kilomètres, le cratère Gale possède en son centre une véritable montagne, le mont Sharp, qui culmine à 5 000 mètres au-dessus du fond du cratère. Des couches sédimentaires riches en argiles et en sulfates ont été identifiées à la base de cette montagne. Curiosity va y rechercher en priorité la présence de molécules organiques. Aujourd'hui les sites argileux de Mars, qui correspondent aux surfaces les plus anciennes, sont considérés par les planétologues comme les lieux les plus prometteurs pour la recherche d'un environnement qui aurait pu être favorable à l'émergence de la vie. Si aucune molécule organique n'est trouvée lors de cette mission, nul doute que des questions resurgiront : le cratère Gale, qui est plus jeune que l'époque où les argiles se sont formées, était-il le meilleur choix pour cette mission ? Ou bien, les argiles de Mars, comme cela a été proposé en septembre 2012 par une équipe scienti [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages



Médias de l’article

Vue panoramique du site martien « Rocknest » prise par le rover Curiosity

Vue panoramique du site martien « Rocknest » prise par le rover Curiosity
Crédits : JPL/ NASA

photographie

Le robot  Curiosity

Le robot Curiosity
Crédits : NASA/ JPL

photographie





Écrit par :

  • : docteur ès sciences, responsable des programmes d'exploration du système solaire au Centre national d'études spatiales

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Francis ROCARD, « MARS SCIENCE LABORATORY (MSL) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mars-science-laboratory/