LABROCA MARIO (1896-1973)

Compositeur et critique italien, Mario Labroca fut l'élève de Respighi et de Malipiero et le collaborateur de Casella. Ses activités d'organisateur l'ont amené à assumer d'importantes fonctions officielles : il est successivement directeur de la section musicale de la Direzione Generale dello Spettacolo, surintendant du Teatro Comunale de Florence, directeur artistique de la Scala de Milan ; animateur de la Biennale de Venise dès 1945, et il dirige les émissions musicales de la radio italienne à partir de 1948.

Son œuvre, très abondante, comprend musique de théâtre, musique de chambre, œuvres orchestrales, cantates ; elle se situe dans une lignée néo-classique fortement teintée de romantisme. On peut citer son Quatuor à cordes (1923), Stabat Mater, pour voix solistes, chœur et orchestre, et Tre Cantate della Passione secondo San Giovanni, pour basse, chœur et orchestre (festival international de Venise, 1950).

Sans atteindre la complexité rythmique et la subtilité des tuilages de l'auteur du Sacre, le Quatuor à cordes dénote une forte influence de Stravinski. La construction en est classique, la coupe rythmique simple malgré les décalages d'accents ; les nombreuses répétitions de motifs mélodiques, harmoniques et rythmiques sont souvent littérales. L'harmonie comporte de fréquentes superpositions de quintes et de quartes, un mélange de tierces majeures et mineures ; le cadre reste celui de la tonalité ou de la modalité librement traitées.

Critique, Labroca a publié des études sur Malipiero, sur le théâtre musical contemporain, sur les rapports de la musique et du cinéma. Ses Parole sulla musica (Milan, 1954) rassemblent de brèves notes sur la vie musicale des années 1950-1953.

—  Nicole LACHARTRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : compositeur, fondatrice et directrice artistique de l'Association pour la collaboration des interprètes et compositeurs

Classification

Pour citer l’article

Nicole LACHARTRE, « LABROCA MARIO - (1896-1973) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 août 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mario-labroca/