MAÎTRE H. L. (mort en 1533 env.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Sur le dernier grand sculpteur gothique du Rhin supérieur, le Maître H. L., les textes ne livrent que peu de renseignements, mais son œuvre tant graphique que plastique datée et monogrammée le situe parfaitement dans les années 1511 à 1526. Si les origines de son art graphique (sur cuivre surtout) sont à rechercher, peut-être à travers l'expérience italienne de Dürer, dans celui d'Andrea Mantegna, celles de son œuvre sculptée se laissent moins facilement cerner. On peut voir dans le retable de l'église de Mauer près de Melk, en Autriche, les prémices de son style : boursouflures expressives des têtes et tourbillons des draperies. Mais l'usage systématique des plis parallèles répandu dans le Rhin supérieur au début du xvie siècle, l'appréhension plastique généreuse de Hans Baldung sont des éléments déterminants dans l'éclosion de cette effervescence baroque du gothique finissant incarnée par le Maître H. L.

Deux œuvres majeures, parmi d'autres ouvrages qui lui sont attribués, illustrent son talent. La première, incontestable, monogrammée et datée de 1523 à 1526, selon une inscription peinte, est le retable du maître-autel de la collégiale de Vieux-Brisach : la Vierge couronnée par Dieu le Père et par le Fils, sous le vol de la colombe du Saint-Esprit, entre les volets portant les saints Étienne et Laurent, Protais et Gervais. En prédelle, les quatre Évangélistes, interprétés aussi comme les quatre âges de la vie. Le baldaquin ajouré abrite le groupe de sainte Anne, la Vierge et l'Enfant Jésus placé entre sainte Valérie et saint Vital ; au sommet, le Christ montrant ses plaies. Une foule d'angelots surgit du tourbillon des draperies et des nuées. Le retable de Niederrottweil en Bade lui est attribué avec la plus grande certitude, mais il est daté selon les auteurs de 1514-1518 ou des environs de 1530.

—  Victor BEYER

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 1 page

Écrit par :

  • : conservateur en chef du département des Sculptures au musée du Louvre

Classification

Les derniers événements

1er-30 septembre 1986 France. Attentats terroristes à Paris et renforcement des mesures de sécurité

Le 14, peu avant 17 h 30, une bombe explose dans les sous-sols du Pub Renault, tuant deux gardiens de la paix et blessant grièvement un maître d'hôtel de l'établissement. Ces derniers avaient transporté au sous-sol un paquet suspect abandonné par un client. Quelques instants plus tard, Jacques Chirac, qui participe au Grand Jury R.T.L.-Le Monde, annonce une série de mesures pour lutter contre le terrorisme : obligation d'un visa, pendant six mois, pour l'entrée en France de tout étranger originaire d'un pays autre que ceux de la C. […] Lire la suite

10-29 mai 1981 France. Élection de François Mitterrand à la présidence de la République

Le 11, toujours, le général Alain de Boissieu se démet de ses fonctions de grand chancelier de l'ordre national de la Légion d'honneur, pour ne pas avoir à reconnaître comme grand maître « un homme qui insulta le général de Gaulle ». François Mitterrand installe immédiatement une « antenne présidentielle » dirigée par Pierre Beregovoy, chargé d'assurer la liaison avec l'Élysée jusqu'à son installation officielle. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Victor BEYER, « MAÎTRE H. L. (mort en 1533 env.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/maitre-h-l/