MAÎTRE DE SAINT-DENIS (actif vers 1231)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

On a donné le nom de « Maître de Saint-Denis » à l'architecte à qui l'abbé de Saint-Denis, Eudes Clément, avait confié en 1231 la reconstruction de l'abbatiale, tout en conservant la crypte et le double déambulatoire avec ses chapelles rayonnantes que l'abbé Suger avait réalisés (1140-1143). Le programme compenait en outre un développement spectaculaire du carré du transept — par l'emboîtement de trois carrés — destiné à abriter les tombes des rois de France inhumés au cours des âges dans l'abbatiale. Cet architecte demeuré anonyme, auquel devait succéder, avant 1247, Pierre de Montreuil, a renouvelé l'élévation définie par le « Maître de Chartres » en ajourant le triforium et en liant, aussi bien optiquement que physiquement, les deux niveaux supérieurs. Il a d'autre part réduit l'architecture à une ossature de pierre à l'intérieur de laquelle pouvait se développer une surface gigantesque de mur-lumière. Ce nouveau rapport devait être adopté sur les chantiers de l'Île de France puis du Saint Empire. On a pensé que cet architecte pouvait être Pierre de Montreuil, ce qui n'est guère plausible. On devrait plutôt songer à Jean de Chelles.

—  Alain ERLANDE-BRANDENBURG

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Alain ERLANDE-BRANDENBURG, « MAÎTRE DE SAINT-DENIS (actif vers 1231) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/maitre-de-saint-denis/