LYCAONIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Province antique de l'Asie Mineure, la Lycaonie ne connut de réelle individualité qu'au Bas-Empire. Occupant le sud de la steppe centre-anatolienne, elle couvre le rebord intérieur du Taurus central et les plaines voisines. Le site de la ville principale, Konya (l'ancienne Iconium), est lié à des sources abondantes nées à la base des massifs volcaniques. Prospère dans l'Antiquité, elle constituait une étape sur la route contournant au sud la steppe anatolienne. Sous les Saldjūqides, elle devint, aux xie et xiie siècles, la capitale du sultanat de Rūm. Elle garde, de cette époque, de somptueux monuments (mosquées et madrasas).

—  Xavier de PLANHOL

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-Sorbonne, membre de l'Academia Europaea

Classification

Autres références

«  LYCAONIE  » est également traité dans :

KONYA ou KONIA, anc. ICONIUM

  • Écrit par 
  • Nikita ELISSÉEFF
  •  • 1 029 mots
  •  • 1 média

La ville de Konya, ou Konia, est l'ancienne Iconium, dont l'étymologie est incertaine. Elle est située en Anatolie méridionale, à 1 026 mètres d'altitude sur le plateau des steppes arides de la Lycaonie. Dans cette importante région céréalière, le climat est typiquement continental. Si l'on en croit une légende phrygienne, Konya aurait été la première ville à émerger après le Déluge. Sur l'actuel […] Lire la suite

Pour citer l’article

Xavier de PLANHOL, « LYCAONIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/lycaonie/