MUÑOZ MARÍN LUIS (1898-1980)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Après une formation aux États-Unis, où son père est « commissaire résident » de 1910 à 1916, Muñoz Marín étudie le droit, écrit deux livres, puis, en 1926, regagne Porto Rico, où il dirige le journal La Democracia. Élu au Sénat portoricain en 1932, Muñoz Marín aligne sa conduite sur celle des radicaux et préconise l'indépendance de Porto Rico vis-à-vis des États-Unis ; il est exclu en 1937 du Parti libéral pour cette prise de position. En 1938, il crée un nouveau parti, le Partido popular democrático qui, dès sa première campagne, remporte la victoire et porte Muñoz Marín à la présidence du Sénat, poste qu'il occupe jusqu'en 1948. Changeant d'avis sur la question de l'indépendance dont il avait été partisan dans sa jeunesse, Muñoz Marín collabore étroitement avec le gouverneur nommé par les États-Unis. Son but est l'amélioration des conditions de logement, le développement de l'agriculture et de l'industrie. Son Operation Bootstrap — programme pour accroître rapidement la croissance économique — est un remarquable succès. Lorsque les États-Unis accordent à Porto Rico le droit d'élire son propre gouverneur (1948), Muñoz Marín est élu à une majorité écrasante, puis réélu en 1952, en 1956 et en 1960. Renonçant à briguer un cinquième mandat en 1964, il occupe ensuite pendant huit ans la présidence du Sénat de Porto Rico. À ce poste, Luis Muñoz Marín lutte en faveur du Parti populaire.

—  Universalis

Classification

Autres références

«  MUÑOZ MARÍN LUIS (1898-1980)  » est également traité dans :

PORTO RICO

  • Écrit par 
  • Françoise BARTHELEMY, 
  • Bernard CASSEN, 
  • Claude FOHLEN, 
  • T. G. MATHEWS, 
  • José Luis MENDEZ, 
  • KAL WAGENHEIM, 
  • O. J. WAGENHEIM
  • , Universalis
  •  • 6 017 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le gouvernement direct des États-Unis (1898-1952) »  : […] Le régime de Porto Rico fut organisé par une série de mesures, échelonnées entre 1900 et 1952, dans un sens de plus en plus libéral. Après une courte expérience de gouvernement militaire, la loi Foraker (mai 1900) instaura un gouvernement civil, sous l'autorité du président des États-Unis. La participation des éléments locaux y était fort réduite, ce qui entraîna immédiatement des demandes pressan […] Lire la suite

Pour citer l’article

« MUÑOZ MARÍN LUIS - (1898-1980) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 juin 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/luis-munoz-marin/