FRÉCHETTE LOUIS (1839-1908)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Poète canadien français, Fréchette fut d'abord avocat, puis il devint journaliste et lança une campagne libérale dans le Journal de Lévis ; exilé à Chicago (1866-1871), il y écrivit La Voix d'un exilé (1866-1868), poème attaquant le cléricalisme et la conduite des affaires politiques au Québec et se faisant l'écho d'une idéalisation patriotique de la République française. De retour au Canada, il participa activement à la vie politique du pays, particulièrement de la province de Québec.

Dans les poésies de Fréchette s'exprime sans cesse l'influence du romantisme. Ses recueils Fleurs boréales et Oiseaux de neige (1879) reçurent le prix Montyon en 1880 : c'était la première fois que l'œuvre d'un Canadien français était couronnée par l'Académie française. Représentant d'un nationalisme libéral très discuté, Fréchette écrivit La Légende d'un peuple (1887), cycle de poèmes qui constitue, sur le mode épique, une chronique de l'histoire canadienne.

Parmi ses autres écrits, on peut signaler les volumes de poésies intitulés Pêle-Mêle (1877), Feuilles volantes (1890) et Épaves poétiques (1908) ; les histoires en prose publiées dans Originaux et détraqués (1892) et Noël au Canada (1899) ; les œuvres théâtrales Félix Poutré (1871), Papineau (1880) et Veronica (1908) ; et les polémiques Lettres à Basile (1872).

—  Alain LABROUSSE

Écrit par :

Classification


Autres références

«  FRÉCHETTE LOUIS (1839-1908)  » est également traité dans :

CANADA - Arts et culture

  • Écrit par 
  • Andrée DESAUTELS, 
  • Roger DUHAMEL, 
  • Marta DVORAK, 
  • Juliette GARRIGUES, 
  • Constance NAUBERT-RISER, 
  • Philip STRATFORD
  • , Universalis
  •  • 25 025 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La poésie »  : […] Au moment où, en France, le romantisme subit un net déclin, il connaît, sur l'autre rive de l'Atlantique, une étrange survie, avec un retard d'au moins une génération. Le chef du mouvement est Octave Crémazie (1827-1879), qui traduit la voix de son peuple à l'aube de sa renaissance, se faisant l'interprète de ses regrets, de ses espoirs, de sa nostalgie des couleurs françaises. Il s'émeut des mœu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canada-arts-et-culture/#i_2057

Pour citer l’article

Alain LABROUSSE, « FRÉCHETTE LOUIS - (1839-1908) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-frechette/