CARRÉ LOUIS (1897-1977)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Marchand de tableaux et directeur de galerie, Louis Carré a été aussi un éditeur d'art. Il faut prendre ici le mot « éditer » dans chacune de ses acceptions : faire paraître, montrer, publier. Les expositions qu'il a organisées prenaient en effet valeur de démonstration. Les catalogues et les livres qu'il a fait imprimer demeurent, eux aussi, exemplaires.

Né en 1897 à Vitré, dans l'Ille-et-Vilaine, Louis Carré fit ses études de droit à la faculté de Rennes. Il avait pris pour sujet de thèse la réglementation des objets en métaux précieux depuis le Moyen Âge. C'était, en 1922, le début d'un travail considérable, qui devait donner naissance à un grand ouvrage publié six années plus tard : Les Poinçons de l'orfèvrerie françaises du XIVe siècle jusqu'au début du XIXe siècle. Devenu son propre éditeur, dirigeant lui-même la publication de ce livre, Louis Carré écrivit dans son avant-propos : « Il fallait appliquer à l'étude des poinçons les règles rigoureuses de la méthode scientifique. Nous avons voulu donner une idée rapide, mais juste, d'un sujet qu'un volume entier n'eût pas épuisé. » Les règles rigoureuses ; une idée rapide, mais juste : ces mots annonçaient eux-mêmes ce qui allait caractériser chacun de ses travaux. Qu'il s'agisse de ses premières expositions : Sculptures et objets (Afrique noire, Amérique ancienne, Polynésie et Mélanésie) et Formes sans décor (argenterie antique, ancienne et moderne), en 1933, suivies par celle des Sculptures archaïques du musée de l'Acropole d'Athènes, en 1934, et par celle des Arts primitifs dans la maison d'aujourd'hui, organisée en 1935 dans la Maison de verre de Pierre Chareau. Ou qu'il s'agisse des premiers catalogues importants consacrés à Georges de La Tour et aux frères Le Nain, comme à Toulouse-Lautrec, publiés à l'occasion d'expositions présentées à New York en 1936 et en 1937. Ce sera toujours la même minutie, le même sens d'un ordre. On retrouvera chaque fois cette précision de juriste, cette érudition d'archiviste – mais surtout cet enthousiasme du véritable amateur d'art, [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Antoine TERRASSE, « CARRÉ LOUIS - (1897-1977) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-carre/