REMIGINO LINDY (1931- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Athlète américain. Lindy Remigino devint, en 1952 à Helsinki, l'un des plus inattendus champions olympiques du 100 mètres.

Lindy Remigino est né le 3 juin 1931 dans la banlieue de New York, dans une famille d'origine italienne. Alors étudiant à l'université de Manhattan, Lindy Remigino prend en 1952 la cinquième place du 100 mètres lors de la finale du Championnat de la National Collegiate Athletic Association. Avant les Jeux d'Helsinki, il s'agit de sa seule performance – bien modeste. Lindy Remigino ne doit sa sélection qu'au forfait de Jim Golliday, star américaine du sprint de l'époque. Déjà présenté par certains comme l'héritier de Jesse Owens, recordman du monde du 100 yards, Golliday s'est en effet blessé lors des épreuves qualificatives pour les Jeux. À Helsinki, Remigino, à l'aise en série (10,4 s) puis en quart de finale (10,4 s), est devancé en demi-finale par le Jamaïquain Herb McKenley, un spécialiste du 400 mètres qui ne court pourtant le 100 mètres que pour travailler sa vitesse. Mais il se qualifie pour la finale, contrairement à son compatriote Art Bragg, le vainqueur des sélections américaines, qui s'est blessé. Lors de la finale du 100 mètres, courue sous une pluie fine, Remigino prend le meilleur départ ; McKenley, à la foulée ample, le remonte et semble le dépasser, alors que le Britannique Emmanuel McDonald-Bailey et l'Américain Dean Smith se rapprochent. L'examen de la photo-finish est nécessaire pour déterminer le classement. Les quatre premiers sont en effet crédités du même temps : 10,4 secondes. Remigino est déclaré vainqueur ; il devance McKenley de 3 centimètres ; les quatre premiers se tiennent en 36 centimètres. Remigino remporte donc, à la surprise de tous, la finale du 100 mètres la plus serrée de l'histoire olympique. Associé à Finis Smith, Andrew Stanfield et Harrison Dillard, Lindy Remigino s'adjuge une autre médaille d'or, à l'occasion du relais 4 fois 100 mètres (40,1 s).

Lindy Remigino gagne quelques courses après les Jeux, puis disparaît des bilans dès 1953. Il entame alors une carrière de professeur d'éducation physique, d'entraîneur et de directeur de meeting pour la High School de Hartford, son école à laquelle il consacrera cinquante-quatre ans de sa vie. Cet engagement en tant que coach lui vaut de multiples distinctions. En outre, il publie plusieurs traités consacrés à l'entraînement athlétique qui font autorité. Il ne met fin à sa seconde carrière qu'à l'âge de soixante-dix-sept ans.

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « REMIGINO LINDY (1931- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/lindy-remigino/