LIEZI [LIE-TSEU]

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Sage taoïste de l'Antiquité. La biographie de Liezi n'est faite que de quelques anecdotes légendaires, dont celle qui rapporte qu'il voyageait en chevauchant le vent. Il intervient dans le Zhuangzi comme un reclus et un sage, mais dont la réussite est inégale. En réalité, il est avant tout connu à cause du recueil d'anecdotes taoïstes, en huit chapitres, qui porte son nom (Liezi). Il est maintenant prouvé que cette œuvre, longtemps regardée comme contemporaine du Laozi ou Daode jing et du Zhuangzi, a été composée aux environs de l'an 300, et probablement par quelqu'un de l'entourage de son premier commentateur, Zhang Zhan (actif en 370 environ), un des protagonistes du Xuanxue.

Pourtant, la plus grande partie du texte est composée d'éléments anciens. Près de la moitié des anecdotes se trouvent également dans le Zhuangzi. Le septième chapitre ne concerne point la tradition taoïste mais reproduit les logia d'un penseur individualiste et hédoniste de l'Antiquité, Yang Zhu. Le reste du texte présente une certaine unité de style et peut donc être attribué à un seul auteur. Certaines indications montrent nettement que ce dernier vécut aux environs de l'an 300 et que cette partie de l'œuvre appartient donc à la deuxième grande période de la philosophie taoïste, celle de Wang Bi (226-249) et de Guo Xiang (mort en 312).

—  Kristofer SCHIPPER

Écrit par :

  • : directeur d'études à l'École pratique des hautes études (Ve section, sciences religieuses)

Classification

Pour citer l’article

Kristofer SCHIPPER, « LIEZI [LIE-TSEU] », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/liezi-lie-tseu/