LES TRIPLETTES DE BELLEVILLE (S. Chomet)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'auteur de cet étonnant long-métrage d'animation, Sylvain Chomet, est bien connu des amateurs de bande dessinée. Avant de passer au cinéma d'animation, il a écrit le scénario de plusieurs albums, dont trois furent dessinés par un graphiste de génie, Nicolas de Crécy : Léon la came (prix René-Goscinny 1996), Laid pauvre et malade (Alph'Art au festival d'Angoulême 1997) et Priez pour nous (1998). En 1997, Chomet signe un premier court-métrage de vingt-cinq minutes, La Vieille Dame et les pigeons, étrange aventure d'une gentille mémé, dupée par un policier famélique qui se déguise en pigeon pour se faire nourrir gratis ! Un style s'impose, très visuel (les décors, magnifiques, sont à nouveau de Nicolas de Crécy). Sylvain Chomet crée un univers foisonnant, où le grotesque se mêle à l'insolite et la caricature à l'observation psychologique. Un humour farfelu laisse filtrer une vraie tendresse pour tout un « petit peuple » haut en couleur. C'est l'avalanche de prix internationaux décernés à ce coup d'essai et la fidélité d'un producteur, Didier Brunner (qui, entre-temps, avait connu le succès avec Kirikou et la sorcière, de Michel Ocelot) qui vont permettre à Chomet d'accéder au long-métrage.

Les Triplettes de Belleville (2002) est une coproduction française (pour la conception), québécoise (pour l'animation) et belge (pour les effets spéciaux en 3D). Il y est à nouveau question d'étranges vieilles dames. La première, madame Souza, est une grand-mère moustachue affligée d'un pied-bot et flanquée d'un compagnon inénarrable, son chien Bruno. On la découvre dans sa banlieue parisienne, où elle habite une maison vétuste, tout près d'une voie de chemin de fer. Inlassablement, elle entraîne son petit-fils, Champion, un grand échalas dont elle veut faire un dieu du cyclisme. Un jour, enfin, Champion participe au Tour de France. Mais, au cours d'une étape de montagne, le voilà kidnappé et jeté dans un cargo qui traverse l'Atlantique en direction de l'Amérique, où il va être forcé de travailler pour une bizarre maison de jeu. Accompagnée de Bruno, Madame Souza se lance aussitôt [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Bernard GÉNIN, « LES TRIPLETTES DE BELLEVILLE (S. Chomet) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/les-triplettes-de-belleville/