ROBERTO LES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Architectes brésiliens qui ont adopté pour leur agence de Rio de Janeiro la raison sociale M.M.M. Roberto. De l'équipe constituée par les trois frères Marcelo (1908- 1964), Milton (1914-1953) et Maurício (né en 1921), les deux aînés s'imposent par l'édifice de l'Association brésilienne de la presse (1935-1938), premier immeuble de style moderne élevé à Rio de Janeiro ; on y relève l'application des théories rationalistes, mais le séjour de Le Corbusier en 1936 n'exerce aucune action directe, car les Roberto ne font pas partie du groupe travaillant pour le ministère de l'Éducation et de la Santé. L'influence de la plasticité de Niemeyer est sensible dans les œuvres suivantes, mais on note un souci dominant de réalisation fonctionnelle (le meilleur exemple est l'aérogare Santos Dumont, 1937-1944). Les frères Roberto sont notamment connus pour leurs recherches sur les proportions et sur la préfabrication (Institut de réassurances du Brésil, 1941-1944), sur le dynamisme des structures (usine Sotreq, 1949 ; bureau de vente de la plantation Samambaia à Petropolis, 1954), sur le mouvement des façades (édifice Seguradoras, 1949 ; édifice Marquês de Herval, 1953-1955). La mort des deux fondateurs, Milton, le meilleur plasticien, et Marcelo, le théoricien de l'équipe, n'interrompt pas l'activité de l'agence dirigée désormais par le seul Maurício, mais les réalisations n'ont plus le même intérêt historique. De grands projets d'urbanisme (plan directeur régional pour la péninsule Cabo Frio-Buzios, 1955 ; plan directeur pour Brasilia, 1956-1957, classé troisième au concours d'avant-projets) sont remarqués pour leur rigueur rationaliste et l'ampleur des études menées en profondeur, mais ils restent sans suite. Hors du Brésil, on a fait appel aux Roberto pour un projet de centre touristique à Aranzano, cité balnéaire du sud de l'Italie (1964). À la tête de l'entreprise familiale, Maurício continue de mener à bien les réalisations privées (villa à Cabo Frio, Brésil, 1972) et publiques (l'Académie de police à Rio de Janeiro, 1983).

—  Yves BRUAND

Écrit par :

  • : professeur d'histoire de l'art à l'université de Toulouse-Le-Mirail, archiviste-paléographe, docteur ès lettres

Classification

Pour citer l’article

Yves BRUAND, « ROBERTO LES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-roberto/