PAZZI LES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une conspiration ayant pour but de renverser le pouvoir des Médicis à Florence fut, en 1478, conduite par la famille des Pazzi, depuis longtemps rivale de celle des Médicis. Le prétexte immédiat en fut l'obtention (1474) par Francesco Pazzi de la charge de trésorier du Saint-Siège, tenue jusqu'alors par les Médicis, et qui provoqua la confiscation par ces derniers d'une partie de la fortune des Pazzi (1476). Les Pazzi étaient soutenus par le pape Sixte IV et par son neveu Girolamo Riario, opposés aux efforts déployés par Laurent de Médicis pour empêcher l'affermissement du pouvoir du pape sur la Romagne ; l'archevêque de Pise, Francesco Salviati, que Laurent refusait de reconnaître, apporta lui aussi son appui aux Pazzi. Au cours de la messe dans la cathédrale de Florence, le 26 avril 1478, Julien de Médicis fut tué par Francesco Pazzi ; Laurent, légèrement blessé put se défendre et s'enfuir. En même temps, d'autres membres de la conspiration tentaient de s'emparer du pouvoir ; mais le peuple de Florence rallia les Médicis. Les conspirateurs furent impitoyablement pourchassés, et plusieurs d'entre eux, dont l'archevêque de Pise, furent tués. L'échec de la conspiration entraîna une guerre de deux ans entre Florence et la papauté. Mais l'effet le plus important de la conspiration des Pazzi fut de renforcer le pouvoir de Laurent de Médicis, dit le Magnifique, qui avait montré qu'il jouissait d'un solide appui populaire.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« PAZZI LES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-pazzi/