LES MUSICIENS DANS L'ANTIQUITÉ (A. Bélis)Fiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Imaginons toutes les partitions de Bach, de Haydn, de Mozart perdues ; de Beethoven, quelques bagatelles conservées ; de Wagner, seulement un ou deux livrets ; de Verdi, un bout d'air, et, d'inconnus qui le furent sans doute à peine moins de leur vivant, des pièces de circonstance peu inspirées ; quant aux instruments pour lesquels tous composèrent, deux ou trois claviers défoncés, un archet cassé, aussitôt oubliés qu'exhumés... C'est ainsi que nous connaissons ce grand art que fut la musique dans la civilisation grecque, dont elle rythmait la religion, la guerre, le travail, la culture intellectuelle et physique. Le livre fascinant d'Annie Bélis Les Musiciens dans l'Antiquité, aux éditions Hachette, nous convie à prendre conscience de cette éclipse historique : l'art lui-même a disparu, mais son halo social est bien connu.

Après avoir procuré une édition commentée du Traité d'harmonique d'Aristoxène de Tarente (vers 330 av. J.-C.) et une étude sur les deux Hymnes à Apollon gravés en 128 av. J.-C. sur la paroi sud du Trésor des Athéniens, à Delphes, Annie Bélis, aussi bien musicologue qu'helléniste et archéologue, s'est tournée vers l'organologie, de manière à interpréter fidèlement ces quelques partitions bien établies : sa reconstitution de la cithare, l'instrument à cordes privilégié de la musique savante, ses recherches sur la structure et la technique de l'aulos – couramment appelé double flûte – ont permis à l'Ensemble Kérylos qu'elle dirige de proposer depuis 1990 un écho plus authentique de cette musique perdue. Avec ce livre, elle en complète notre connaissance en faisant revivre, avec une vivacité qui transcende l'érudition, les pratiques de la musique antique, surtout aux époques hellénistique et impériale, peu créatrices, mais soucieuses d'entretenir le répertoire et mieux connues par les documents.

L'instrument le plus répandu est l'aulos, qui rythme les travaux et les plaisirs. L'aulète de bord, qui scande le labeur des rameurs sur les bateaux de guerre ; l'aulètride de banqu [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : ancien membre de l'École française d'Athènes, professeur émérite d'archéologie grecque à l'université de Paris-X-Nanterre

Pour citer l’article

Bernard HOLTZMANN, « LES MUSICIENS DANS L'ANTIQUITÉ (A. Bélis) - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-musiciens-dans-l-antiquite/