Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

JUSTE LES

  • Article mis en ligne le
  • Modifié le
  • Écrit par et

Dynastie de sculpteurs, originaires des environs de Florence, les Betti, qui s'établissent en France en 1504, sont naturalisés en 1513, prennent le nom de Juste et deviennent sculpteurs du roi, spécialistes de tombeaux.

Antoine Juste (1479-1519) travaille dès 1507 au tombeau de Thomas James, évêque de Dol (l'effigie du défunt a disparu du monument installé dans la cathédrale de Dol). Il est appelé ensuite à Gaillon par le cardinal d'Amboise ; il donne, pour le château, une série de douze apôtres en albâtre, pour la chapelle, un buste du cardinal, et, pour la galerie, un bas-relief représentant la bataille de Gênes. Antoine Juste s'installe à Tours, où il fait venir des marbres de Carrare pour le tombeau de Louis XII (1516). On lui doit sans doute les bas-reliefs du monument.

Tombeau de Louis XII, basilique de Saint-Denis - crédits : Hulton Archive/ Hulton Royals Collection/ Getty Images

Tombeau de Louis XII, basilique de Saint-Denis

André Juste (né vers 1487) a dû collaborer avec ses frères pour l'établissement du tombeau de Louis XII, à Saint-Denis.

Chenonceau - crédits : A&G Reporter/ AGF/ Universal Images Group/ Getty Images

Chenonceau

Jean Juste (env. 1485-1549), le troisième frère, termine seul le tombeau de l'évêque de Dol. Il se rend à Saint-Denis pour y installer le mausolée de Louis XII. Il aurait exécuté les statues des gisants du roi et de la reine, ainsi que les orants, tandis que les statues de Vertus sont attribuées à son neveu Juste de Juste. Jean Juste exécute encore le tombeau de Jean IV de Rieulx, maréchal de Bretagne, le tombeau de Thomas Bohier, fondateur du château de Chenonceaux, à Saint-Saturnin de Tours, et enfin le tombeau de Louis de Crevent, abbé de la Trinité de Vendôme. De 1532 à 1539, il sculpte pour la chapelle du château d'Oiron, à la demande d'Hélène de Hangest, le tombeau de son mari, Artus Gouffier, et celui de sa belle-mère, dame de Montmorency.

Giovanni di Giusto Antonio Betti dit Juste de Juste (1505-1559), fils d'Antoine, né et mort à Tours, où s'établit une partie de sa famille, fait partie, à Fontainebleau, de l'équipe de Rosso puis de Primatice ; il travaille à la galerie François Ier et dans d'autres parties du château (1537-1540) comme sculpteur. On attribue à Juste de Juste une dizaine d'eaux-fortes d'un style et d'une exécution très libres représentant des Pyramides d'hommes nus (ou des figures isolées) d'un expressionnisme grimaçant, signées d'un monogramme formé des lettres de son nom. Cependant, ce monogramme est parfois aussi interprété comme celui du graveur Jean Viset documenté en 1536 à Fontainebleau. Dans l'état actuel des recherches, on ne peut affirmer que ce graveur est le Juste de Juste, sculpteur, mentionné dans les comptes de Fontainebleau.

Jean II (mort en 1577), fils de Jean Juste, exécute en 1558, pour l'église d'Oiron, le tombeau de Claude Gouffier, grand écuyer de France, et de sa première femme, Jacqueline de La Trémoille (détruit en 1793). Il ne reste du monument que la statue de Claude Gouffier. Il semble que ce soit aussi Jean II Juste qui ait sculpté le tombeau de Guillaume Gouffier, amiral de Bonnivet, tué à Pavie en 1525. En collaboration avec le peintre François Valence, il participe aux appareils de fête créés à Tours pour l'entrée de François II et de Marie Stuart (1560). À Tours, en 1561, il construit et décore une fontaine, sur la place de la Foire-le-Roi. Il a peut-être travaillé en Avignon à la fin de sa vie, car un sculpteur de ce nom y est mentionné.

— Renée PLOUIN

—  ENCYCLOPÆDIA UNIVERSALIS

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

Encyclopædia Universalis et Renée PLOUIN. JUSTE LES [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009

Médias

Tombeau de Louis XII, basilique de Saint-Denis - crédits : Hulton Archive/ Hulton Royals Collection/ Getty Images

Tombeau de Louis XII, basilique de Saint-Denis

Chenonceau - crédits : A&G Reporter/ AGF/ Universal Images Group/ Getty Images

Chenonceau