DEGRELLE LÉON (1906-1994)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Homme politique belge. Militant de la Jeunesse étudiante chrétienne (J.E.C.), Degrelle est nommé, en 1930, directeur d'une maison d'édition fondée par le secrétariat de l'Action catholique à Louvain sous le signe du Christ-Roi (Christus Rex). En 1932, il lance la revue Rex qui, de mensuelle, devient rapidement hebdomadaire et consacre de plus en plus de place aux problèmes politiques. Il en naît un mouvement étranger à l'action catholique, groupant croyants et incroyants. L'hiver de 1934-1935, Degrelle tient de nombreux meetings et fonde le « Front populaire Rex ». Il exploite divers scandales financiers et attaque surtout les modérés du Parti catholique. De tendance nationaliste et fasciste, le rexisme se donne pour objectif de reconstituer l'État sur la base de la famille, « autour du Roi et de la Nation » ; il respecte le particularisme provincial. Il attaque violemment les partis traditionnels « pourris » selon lui et, en 1935, il s'allie au mouvement nationaliste flamingant. Soutenu par trois hebdomadaires et deux quotidiens, le Pays réel et De Nieuwe Staat, le parti obtient un succès remarquable aux élections de 1936 : vingt et un députés et douze sénateurs. Il est vaincu aux élections partielles du 11 avril 1937, qui opposent personnellement Degrelle et Van Zeeland, chef du Parti catholique. En mai 1940, il est arrêté pour ses sympathies allemandes, déporté en France et libéré par la Wehrmacht. Il crée alors la Légion wallonne (1941) et collabore avec l'Allemagne. En 1944, la Légion devient division SS et part combattre sur le front russe. Blessé à Tcherkassy, Degrelle reçoit la Croix de fer des mains de Hitler. Après la défaite allemande, il gagne la Norvège et de là l'Espagne en avion. De sa retraite espagnole, il publie de nombreux livres de souvenirs et de politique, notamment La Campagne de Russie.

—  Josiane COEKELBERGHS-CUYPERS

Écrit par :

Classification


Autres références

«  DEGRELLE LÉON (1906-1994)  » est également traité dans :

BELGIQUE - Histoire

  • Écrit par 
  • Guido PEETERS
  •  • 20 605 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « L'entre-deux-guerres »  : […] L'introduction du suffrage universel unique pour les hommes en 1919 allait exclure dorénavant, à une exception près (1950-1954), la majorité absolue d'un seul parti. On était désormais condamné à un gouvernement de coalition constitué sur la base d'un compromis entre divers programmes de parti. Au cours de l'immédiat après-guerre, les problèmes su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/belgique-histoire/#i_18589

Pour citer l’article

Josiane COEKELBERGHS-CUYPERS, « DEGRELLE LÉON - (1906-1994) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/leon-degrelle/