VIREN LASSE (1949- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La réussite olympique de l'athlète finlandais Lasse Viren, né le 22 juillet 1949, laisse nombre d'observateurs incrédules. En 1972, à Munich, malgré une chute à la mi-course, il remporte le 10 000 mètres en 27 min 38,4 s, devant le Belge Emiel Puttemans et l'Éthiopien Miruts Yifter, améliorant le record du monde de Ron Clarke. Il s'impose ensuite sur 5 000 mètres, en dominant le Tunisien Mohamed Gammoudi et le Britannique Ian Stewart. Le 14 septembre 1972, Lasse Viren améliore le record du monde du 5 000 mètres (13 min 16,4 s). Mais il ne réalise aucune performance notable jusqu'en 1976.

Lasse Viren, 5 000 mètres des Jeux de Montréal, 1976

Lasse Viren, 5 000 mètres des Jeux de Montréal, 1976

photographie

L'athlète finlandais Lasse Viren, vainqueur aux jeux Olympiques de Montréal, en 1976, du 5 000 mètres (ici) et du 10 000 mètres, comme quatre ans plus tôt à Munich. 

Crédits : Tony Duffy/ Allsport/ Getty

Afficher

En 1976, donc, à Montréal, Lasse Viren remporte de nouveau le 10 000 mètres, devant le Portugais Carlos Lopes, puis le 5 000 mètres, devant le Néo-Zélandais Dick Quax. Auréolé de ce double doublé unique, Lasse Viren tentera sa chance sur le marathon, sans succès. Si l'exploit mérite un profond respect, les méthodes de préparation employées par le Finlandais pour se trouver au sommet de sa forme le jour J semblent plus discutables. Notamment, il aurait eu recours à l'autotransfusion sanguine, ce qui augmente la résistance et pourrait être assimilé à du dopage.

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification


Autres références

«  VIREN LASSE (1949- )  » est également traité dans :

MONTRÉAL (JEUX OLYMPIQUES DE) [1976] - Chronologie

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 3 406 mots

Dans le chapitre « 26 juillet »  : […] La pluie tombe sur le stade olympique. Dès son premier essai, le Hongrois Miklós Nemeth lance le javelot à 94,58 m (record du monde) ; en 1948, aux Jeux de Londres, son père, Imre, avait remporté le concours de lancer du marteau. La Soviétique Tatiana Kazankina gagne le 800 mètres en plaçant une attaque décisive à 80 mètres du but : en 1 min 54,94 s, elle bat le record du monde. Dans le 10 000 mèt […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « VIREN LASSE (1949- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/lasse-viren/