WILSON LANDFORD (1937-2011)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le dramaturge américain Lanford Wilson fut l'un des pionniers du théâtre off-off Broadway ainsi qu'une figure majeure des scènes régionales. Il fut ainsi l'un des grands noms du Circle Theater (futur Circle Repertory Company) à New York, qu'il fonda en 1969 – notamment avec son associé de longue date Marshall W. Mason – et avec lequel il travailla jusqu'à sa fermeture en 1996. Nombre de ses pièces, réputées pour leur mise en scène innovante, leurs dialogues simultanés et leur manière de retarder l'exposition des personnages, furent également présentées à Broadway. En 1980, Lanford Wilson reçut le prix Pulitzer pour Talley's Folly (1979), deuxième volet d'un cycle explorant les répercussions de la guerre du Vietnam sur un couple excentrique – un juif et une protestante – vivant à Lebanon, dans le Missouri. Les deux autres parties de cette trilogie s'intitulent The Fifth of July (1978, adaptée au petit écran en 1982) et Talley and Son (1985, modification de la pièce A Tale Told écrite en 1981).

Lanford Eugene Wilson naît le 13 avril 1937 à Lebanon (Missouri). Il fréquente plusieurs universités dans son État natal, puis à San Diego et à Chicago avant de s'installer à New York en 1962. À partir de l'année suivante, ses œuvres sont régulièrement produites dans des théâtres off-off Broadway tels que Caffe Cino et La MaMa Experimental Theatre Club (E.T.C.), sous la direction artistique d'Ellen Stewart. La première pièce en un acte de Lanford Wilson, So Long at the Fair (1963), est suivie par Home Free ! (1964), évoquant un frère et une sœur incestueux, et The Madness of Lady Bright (1964), qui met en scène un travesti vieillissant. Sa première pièce longue, Balm in Gilead (1965), créée à La MaMa E.T.C., se déroule dans un monde peuplé de prostituées et de drogués, tandis que The Rimers of Eldritch (1967) se penche sur la vie d'une petite ville. Parmi les autres œuvres de Wilson figurent The Gingham Dog (1969), la très autobiographique Lemon Sky (1970), The Great Nebula in Orion (1971, La Face cachée d'Orion), The Hot l Baltimo [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Classification

Pour citer l’article

« WILSON LANDFORD - (1937-2011) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/landford-wilson/