LA PHILOSOPHIE DES FORMES SYMBOLIQUES, Ernst CassirerFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Substance et fonction, forme et cause

L'originalité de Cassirer tient à son souci épistémologique constant, qui l'oppose par exemple à Heidegger (son grand adversaire lors des Conférences de Davos, en 1929). Parti des thèses de l'École de Marbourg, il ne se résout pas à admettre l'abîme entre domaine de la nature (où s'exerce la raison pure) et domaine de la liberté (supposé rebelle à toute connaissance objective) – que Kant, malgré la découverte tardive d'un entre-deux avec l'esthétique (Critique de la faculté de juger), n'a pas voulu combler. Il ne se reconnaît pas non plus dans la querelle allemande sur les « sciences de l'esprit » (W. Dilthey), qui donnera naissance à la sociologie compréhensive de Max Weber et à l'herméneutique de H. G. Gadamer. Pour lui, l'essor moderne des sciences de la nature a considérablement renforcé la critique kantienne de la métaphysique : le travail du concept (Begriff) ne suppose pas un référent (Substanzbegriff) mais s'analyse en termes d'opérations (Funktionsbegriff). D'où l'alternative d'une « science de la culture », effort d'une lecture conceptuelle des œuvres de civilisation, qui influença notamment les travaux de l'Institut Warburg, créé à ses côtés à Hambourg – et particulièrement l'iconologie de Panofsky (Idea, 1924). La notion de « forme symbolique » se distingue de l'Idée (au sens platonicien d'une entité réelle) comme elle permet d'échapper au causalisme en histoire.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

François TRÉMOLIÈRES, « LA PHILOSOPHIE DES FORMES SYMBOLIQUES, Ernst Cassirer - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-philosophie-des-formes-symboliques/