LA BALLADE DE L'IMPOSSIBLE et LE PASSAGE DE LA NUIT (Haruki Murakami)

« 100 p. 100 roman d'amour », proclamait le bandeau publicitaire du roman Norwegian Wood. Publié au Japon en 1987 par Murakami Haruki, traduit en français par R. M. Martine-Fayolle sous le titre La Ballade de l'impossible (Belfond), le livre allait vite devenir un véritable phénomène de société, avec plus de deux millions d'exemplaires vendus.

L'auteur, né en 1949 et héritier de la « génération introvertie » née après guerre, s'attache dans ses premiers romans (parus en 1979 et 1980, inédits en France) à décrire cette jeunesse désabusée, coupée du réel, incapable de communiquer. Il met ainsi en scène des personnages peints d'après ce qu'un critique décrira comme « le mode kantien » : l'expression d'une « ironie romantique confortant la suprématie d'un Moi transcendantal, conscience pure dégagée de toutes les données de l'expérience externe et interne ».

La Ballade de l'impossible traite précisément de cette fracture, de cette absence au monde qui constitue le thème majeur de la première période de la carrière de Murakami Haruki, en s'attachant au motif du rapport à l'autre, et à son corollaire inévitable pour lui, l'incommunicabilité. Le roman évoque les relations difficiles qu'entretient le jeune Watanabe avec Naoko, petite amie de son camarade Kizuki, qui perd pied après le suicide de ce dernier et finira, après un long séjour en sanatorium, par se suicider à son tour. Watanabe, qui entre-temps noue timidement une nouvelle relation avec une autre fille, subit le choc qui, paradoxalement, vient renouer les fils distendus de son rapport au réel. Et si la mention « 100 p. 100 roman d'amour » semble justifiée, l'auteur affirme que ce n'est pas de l'amour lui-même qu'il s'agit ici, mais plutôt « de ses victimes, et des hommes voire du récit qui doivent leur survivre ».

Ainsi la mention publicitaire volontairement racoleuse fait-elle écho à la multitude de signes « consommables » (marques, noms d'artistes, descriptions sous forme de longues énumérations comme autant de [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Antonin BECHLER, « LA BALLADE DE L'IMPOSSIBLE et LE PASSAGE DE LA NUIT (Haruki Murakami) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 août 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-ballade-de-l-impossible-et-le-passage-de-la-nuit/