L'HORIZON (P. Modiano)Fiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un roman de Patrick Modiano est d'abord une variation sur la magie des noms, proche en cela de la méditation de Proust sur le secret que recèlent les noms de lieux (Combray) ou de personnes (Guermantes). Mais alors que chez celui-ci ils composent, à la manière d'un roman médiéval, les stations d'un itinéraire qui le conduira à sa vocation d'écrivain, ils dessinent chez Modiano une constellation de signes énigmatiques qui se confond avec une ville, Paris, d'où il semble impossible de s'échapper. « Tout cela appartenait à un passé lointain, mais comme ces courtes séquences n'étaient pas liées au reste de sa vie, elles demeuraient en suspens, dans un présent éternel. » Ce temps en retrait constitue la substance même, aussi fuyante que ses principaux protagonistes, de L'Horizon (Gallimard, 2010).

Patrick Modiano : dans le labyrinthe de la mémoire

Photographie : Patrick Modiano : dans le labyrinthe de la mémoire

Carnets, annuaires, fiches de police : l'œuvre de Patrick Modiano (photographié ici chez lui en 1969) trouve son inspiration dans cette « écriture grise », matière première de tous les questionnements. 

Crédits : Keystone-France/ Gamma-Keystone/ Getty Images

Afficher

Tout, dans L'Horizon – et plus encore peut-être que dans les romans antérieurs –, sera donc porté par un effort de mémoire, une difficile anamnèse qui conduit le narrateur, Jean Bosmans, à recourir à tous les moyens possibles : liste de lieux, de noms ou de dates notés dans un carnet ; libres associations ; basculement dans le rêve, l'hallucination ou l'impression de « déjà-vu » ; traversée somnambulique de Paris, depuis les quartiers qui virent la rencontre initiale avec Margaret Le Coz (Opéra, Trudaine) jusqu'à ceux, plus modernes (Bercy), où il se portera en quête de possibles lignes de fuite. Tout cela pour recueillir un peu de cette « matière sombre » qui l'obsède et le contraint à hanter, quarante ans après, les carrefours d'une ville devenue fantomatique. Le roman de Patrick Modiano est constitué de la mise bout à bout de ces infimes séquences qui semblent autant de vocables d'une langue ésotérique, seule capable de rendre compte de cette réalité seconde. Il esquisse une auto-analyse, si l'on veut. Sinon que le narrateur semble moins rejoindre une quelconque vérité que, en rôdant dans les quartiers qui furent autrefois le théâtre de son histoire, mimer le jeune homme qu'il fut, devenir le personnage du récit qu'il confie à lui-même, hésitant entre une neutralité proche du rapport de police et le grotesque (l'évocation de la « bande joyeuse ») ou le terrifiant (la figure de la mère, flanquée du « défroqué »).

Dédoublé – entre celui qu'il est et celui qu'il fut –, Bosmans l'est par nature, hésitant entre passé et présent, oscillant entre le « je » et le « il ». Ce dédoublement déréalisant touche vite l'ensemble du récit, à commencer par Margaret Le Coz, elle aussi d'ici (Paris) et d'ailleurs (Berlin, où elle est née). Plus qu'une histoire d'amour, c'est l'énigme d'une ressemblance qu'interroge L'Horizon : celle d'un homme et d'une femme vivant de métiers un peu louches, se coulant dans l'anonymat pour esquiver un passé menaçant, partageant une vie semi-clandestine où ils fraient à leur tour avec d'autres couples tout aussi équivoques et qui, derrière une normalité de façade, dissimulent tant bien que mal leur part inavouable. Cette brève rencontre semble alors celle des deux moitiés d'un même être, rassemblées non dans la plénitude mais dans la perte, et que le narrateur n'aura de cesse de réunir à nouveau jusqu'à la décision finale – son départ pour Berlin où Margaret était retournée vivre. Comme si, par ce geste, la seule action qui conjoigne passé et présent, il semblait possible à Bosmans d'échapper aux « plis secrets » qui le retiennent, de réunir des existences que le hasard, la peur avaient enfermées dans des vies parallèles, dans ces « corridors du temps » auxquels il aura longuement rêvé. Le désir d'horizon auquel il aspire est bien celui-là : désir d'une ligne franche qui dessine une orientation véridique, en lieu et place de l'enchevêtrement des signes qu'il semblait condamné à décrypter. Ultime sursaut de la volonté cherchant à se dégager, ou bien leurre que l'esprit s'invente en laissant imaginer une issue pour mieux placer en miroir une ville face à une autre, afin d'étendre un peu plus le règne de la « matière sombre » ?

L'errance de Bosmans en compagnie de Margaret plongeait dans un temps suspendu, un été indistinct où toutes les saisons semblaient venir se fondre : « À l'aide des points de repère qui lui restaient en mémoire, il finirait par retrouver le jour exact et la saison. Sans doute le printemps de l'hiver, comme il appelait les beaux jours de janvier et de février. Ou l'été du printemps, quand il fait déjà très ch [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par :

Classification

Les derniers événements

29 juin 2022 France. Quatrième rapport du Haut Conseil pour le climat.

Le HCC estime que les émissions de GES devraient diminuer de 4,7 % par an sur la période 2022-2030 pour répondre à l’objectif de réduction de 55 % à l’horizon 2030, par rapport à 1990, établi par l’Union européenne. Enfin, le HCC indique que la France « n’est pas prête » à faire face aux conséquences de la crise climatique – vagues de chaleur, sécheresse, inondations… – et que les politiques d’adaptation à ces changements « manquent d’objectifs stratégiques, de moyens et de suivi ». […] Lire la suite

4-9 novembre 2021 Belgique. Débat sur la répartition de l'effort climatique.

Le 4, le gouvernement flamand adopte un plan sur les objectifs climatiques à l’horizon 2030 qui prévoit une réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) de 40 % – la Commission européenne a assigné à la Belgique un objectif de 47 % dans le cadre de la hausse des ambitions climatiques européennes décidée en septembre 2020. Le pays ne s’est pas encore accordé sur la répartition de l’effort climatique entre ses différentes entités. […] Lire la suite

1er juillet 2021 France. Condamnation de l'État pour l'insuffisance de sa politique de lutte contre le réchauffement climatique.

En novembre 2020, le Conseil avait rendu une première décision qui donnait trois mois au gouvernement pour « justifier que la trajectoire de réduction à l’horizon 2030 pourra être respectée ». Estimant insuffisantes les réponses apportées par la loi Climat et résilience, en cours de discussion devant le Parlement, le Conseil juge que l’objectif affiché de réduction de 12 % des émissions de GES au cours de la période 2024-2028 « n’apparaît pas atteignable si de nouvelles mesures ne sont pas adoptées rapidement ». […] Lire la suite

19-25 novembre 2020 Canada. Présentation du projet de loi sur la neutralité carbone.

 100 des émissions à l’horizon 2030, par rapport à 2005. À compter de 2030, les objectifs de réduction doivent être révisés tous les cinq ans. Jusqu’à présent, le pays n’a jamais atteint les objectifs de réduction des émissions de GES qu’il s’est fixés. Le 24, le rapport annuel de l’agence fédérale de la Régie de l’énergie estime que les actions prévues dans le domaine de la transition énergétique au Canada comme ailleurs dans le monde pourraient rendre inutiles l’expansion de l’oléoduc Trans Mountain, qui relie l’Alberta à la Colombie-Britannique, et la construction du pipeline Keystone XL vers le golfe du Mexique. […] Lire la suite

19 novembre 2020 France. Jugement sur les engagements climatiques du gouvernement.

Le Conseil d’État, saisi d’un recours de la commune de Grande-Synthe (Nord) contre l’« inaction climatique » du gouvernement, donne trois mois à ce dernier pour « justifier que la trajectoire de réduction à horizon 2030 pourra être respectée » avant de statuer sur la requête. L’exécutif s’est engagé d’ici cette date à réduire de 40 p. 100 les émissions de gaz à effet de serre par rapport à leur niveau de 1990. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Gilles QUINSAT, « L'HORIZON (P. Modiano) - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 novembre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/l-horizon-p-modiano/