ROSBERG KEKE (1948- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le pilote automobile finlandais Keke Rosberg, né le 6 décembre 1948, fait ses débuts en formule 1 en 1978, au sein de la modeste écurie A.T.S. En 1982, il devient champion du monde, au volant d'une Williams, en ayant remporté une seule victoire, le Grand Prix de Suisse, disputé à Dijon (les courses automobiles sont interdites en Suisse). Après qu'Alain Prost, sur Renault, eut gagné les deux premiers grands prix de la saison, les Ferrari du Canadien Gilles Villeneuve et du Français Didier Pironi semblent en mesure de se disputer le titre. Le 8 mai 1982, Gilles Villeneuve se tue lors des essais du Grand Prix de Belgique. Avant le Grand Prix d'Allemagne, Didier Pironi est un solide leader. Mais, lors des essais, le 7 août, il est victime d'un terrible accident : sa carrière est terminée. Dès lors, Keke Rosberg va gérer sa fin de saison et obtenir le titre avec 5 points d'avance sur Didier Pironi, qui n'a pu disputer les cinq derniers grands prix de l'année.

Troisième du Championnat du monde en 1985, toujours sur Williams, Keke Rosberg rejoint en 1986 Alain Prost chez McLaren. Cette année-là, le Français est une deuxième fois sacré champion du monde, alors que Rosberg n'a obtenu aucun résultat probant. Il décide d'abandonner la formule 1. Keke Rosberg a remporté cinq grands prix au cours de sa carrière.

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « ROSBERG KEKE (1948- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/keke-rosberg/