KATOWICE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

carte : Pologne : carte administrative

Pologne : carte administrative

Carte administrative de la Pologne. 

Afficher

Chef-lieu de la voïvodie de Silésie et important carrefour ferroviaire au cœur du pays noir, Katowice (327 200 hab. en 2003) constitue le centre administratif, économique et culturel de la Haute-Silésie. Encore simple bourgade au milieu du xixe siècle (les droits de cité ne lui sont octroyés qu'en 1865), son développement va de pair avec les progrès de l'extraction charbonnière. Foyer de plusieurs insurrections populaires contre les Allemands, elle fut rendue à la Pologne en 1922 et devint chef-lieu de voïvodie, siège d'un évêché et de la diète de Silésie. La fondation, en 1968, de l'université de Silésie a accru le patrimoine intellectuel de la ville, dotée d'instituts d'études techniques supérieurs, d'un institut pédagogique supérieur, d'écoles supérieures de médecine, d'économie, de musique. Elle est le siège d'entreprises industrielles (sidérurgie, métallurgie, mécanique, électrotechnique) et commerciales et dispose de larges fonctions administratives et politiques. Elle joue de ce fait un rôle important entre Cracovie et Wrocław, renforcé par sa position au centre d'une très vaste conurbation.

Le schéma d'aménagement du territoire de la Haute-Silésie a attribué à Katowice un rôle prépondérant, notamment dans les activités tertiaires, ce qui a exigé la rénovation totale de son centre. Le tissu urbain, longtemps caractérisé par une extrême confusion, a été remanié. À la périphérie s'édifient des quartiers modernes agrémentés de vastes espaces naturels et de loisirs, reconquis sur les anciens terrains miniers. Le parc de la Culture de Haute-Silésie, 60 hectares entre Katowice et Chorzow, répond aux mesures prises pour lutter contre la pollution atmosphérique. Le centre, presque entièrement reconstruit, plus aéré et d'allure très moderne, offre de belles perspectives animées et de vastes secteurs piétonniers très fonctionnels, aux équipements urbains nombreux.

—  Jean-Paul VOLLE

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : professeur agrégé des Universités, professeur à l'université de Montpellier-III-Paul-Valéry

Classification

Les derniers événements

18 janvier 2019 Suisse. Manifestation des jeunes pour le climat.

Greta Thunberg a prononcé un discours remarqué lors de la réunion de la COP 24 à Katowice, en décembre 2018. […] Lire la suite

2-15 décembre 2018 Environnement. Réunion de la COP 24 en Pologne.

Du 2 au 15 se tient à Katowice, en Pologne, la vingt-quatrième Conférence des parties à la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP 24) signée en mai 1992 et ratifiée par cent quatre-vingt-seize États. Les participants s’entendent sur l’application de l’accord de Paris, conclu en décembre 2015 lors de la COP 21, qui doit être mis en œuvre à partir de 2020. […] Lire la suite

16-23 juin 1983 Vatican – Pologne. Visite du pape Jean-Paul II en Pologne

Le 20, Jean-Paul II se rend à Poznań et à Katowice. Il y renouvelle son soutien à Solidarité, évoquant le « droit inné » des travailleurs à s'organiser en syndicats ; il se prononce également pour l'autogestion. Après une visite à Wroclaw, le 21, où il bénit la « soif de justice » des travailleurs polonais et où la police disperse de jeunes manifestants, le pape se rend, le 22, à Cracovie, siège de son ancien archidiocèse. […] Lire la suite

23 février - 1er mars 1983 Pologne. Rappel à l'ordre de l'Église par le pouvoir

Le 23, pour la première fois depuis l'instauration de l'état de guerre, la police procède à des interpellations à l'intérieur d'une église de Katowice alors que s'y déroule une messe à l'intention des militants de Solidarité « morts, arrêtés ou condamnés ». Le 26, dans un discours prononcé devant la section de Varsovie du P.O.U.P., le général Jaruzelski dénonce les intellectuels « hostiles » et les communistes « indécis ». […] Lire la suite

2-31 décembre 1981 Pologne. Proclamation de l'état de guerre et mise en place d'un conseil militaire

Le 23, l'armée et la milice font évacuer les aciéries de Huta Katowice, occupées par les ouvriers. Le 24, s'adressant pour la première fois aux Polonais depuis l'instauration de l'état de guerre, le général Jaruzełski dément que des dizaines de personnes aient été tuées, et assure que la loi martiale sera maintenue « aussi longtemps que nécessaire, mais pas une heure de plus ». […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Paul VOLLE, « KATOWICE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/katowice/