SIEGBAHN KARL MANNE (1886-1978)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né le 3 décembre 1886 à Örebro (Suède), Karl Manne Siegbahn était le fils d'un chef de gare. Après des études à l'université de Lund, il devient l'assistant de Johannes Rydberg puis lui succède, en 1920, comme professeur. Il rejoint trois ans plus tard l'université d'Uppsala et reçoit le prix Nobel de physique en 1924 pour ses travaux expérimentaux dans le domaine de la spectroscopie par rayons X. En 1937, il devient le premier directeur du département de physique de l'Institut Nobel de l'Académie royale suédoise des sciences. Un de ses deux fils, Kai M. Siegbahn, occupa à partir de 1954 la chaire de physique de l'université d'Uppsala que son père avait quittée et reçut le prix Nobel de physique en 1981 pour ses contributions au développement de la spectroscopie électronique à haute résolution.

Le développement de nouvelles méthodes expérimentales et la mise au point d'instruments très précis ont permis à Siegbahn d'accroître considérablement les flux de rayons X auxquels on expose des matériaux destinés à être analysés. Les spectrographes et les grilles qu'il construisit permirent de comprendre les spectres énergétiques et les conditions de rayonnement des diverses couches électroniques des atomes. Ces mesures furent de première importance pour la mise à l'épreuve de la nouvelle physique quantique. En 1925, Siegbahn montra que les rayons X étaient réfractés par des prismes comme les rayons lumineux habituels.

Il dirigea après 1937 et jusqu'à sa retraite en 1964 l'Institut Nobel de physique de Stockholm et l'orienta vers la physique nucléaire. La construction d'un cyclotron à deutons (noyaux d'atomes de deutérium) y permit l'étude des isotopes instables et des réactions nucléaires. Siegbahn est mort le 25 septembre 1978 à Stockholm.

—  Bernard PIRE

Écrit par :

  • : directeur de recherche au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « SIEGBAHN KARL MANNE - (1886-1978) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-manne-siegbahn/