KARATCHAÏ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Jusqu'à la révolution d'Octobre, les Karatchaï habitaient la Karatchaïlie, une partie de la région de Batal-Pachin, délimitée par les hauteurs du Kouban. En 1943, les Karatchaï sont déportés en masse avec d'autres peuples caucasiens sur ordre de Staline. Ils sont autorisés à rentrer chez eux en 1957. La plupart des Karatchaï habitent les régions de Karatchaïevsk et de Malo-Karatchaïevsk, dans la république des Karatchaï-Tcherkesses, où ils étaient 160 000 au recensement de 1989 et environ 135 000 en 2003.

L'hypothèse la plus répandue concernant l'histoire des Karatchaï fait de ceux-ci un mélange d'éléments autochtones ossètes et d'éléments polovtsiens (kiptchak). Les héritages caucasien et turc coexistent en effet dans la langue, qui appartient au groupe turc, mais comporte de nombreux mots communs avec l'ossète, et dans les arts populaires ; les voisins mingréliens des Karatchaï les appellent des Alains, dont les Ossètes sont censés être les descendants.

Les Karatchaï sont essentiellement des éleveurs transhumants de moutons, de chèvres, de chevaux et de gros bétail à cornes. Ils partent l'été avec la totalité de leur famille vers les pâturages montagnards qui restèrent toujours le bien de la communauté, malgré les tentatives d'appropriation des seigneurs. Les pâturages d'hiver étaient eux aussi communs à tout le village, excepté les terrains proches des maisons. Les villages de huttes, construits sur les pâturages d'été, sont suffisamment solides pour qu'on les retrouve l'année suivante. La particularité du village karatchaï traditionnel réside dans sa division en quartiers dont chacun est entouré des terres appartenant au clan qui l'occupe et qui lui donne son nom. Mais, dès la fin du xixe siècle, cette disposition s'altéra et, au début du xxe siècle, les divisions claniques disparurent ; la grande famille céda progressivement la place à la famille restreinte. Les serfs et les esclaves vivaient à la limite du quartier de leur maître. À l'intérieur du quartier, les maisons aux façades [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  KARATCHAÏ  » est également traité dans :

CAUCASE

  • Écrit par 
  • André BLANC, 
  • Georges CHARACHIDZÉ, 
  • Louis DUBERTRET, 
  • Silvia SERRANO
  • , Universalis
  •  • 17 098 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les peuples non indigènes »  : […] Les autres acteurs de l'histoire et de l'espace caucasiens y sont intervenus dès le début de l'ère chrétienne pour les uns, beaucoup plus tard pour d'autres, et au xviii e  siècle pour les derniers, les Russes. Les Scythes et les Sarmates – des Iraniens qui n'ont jamais atteint l'Iran –, puis surtout leurs successeurs, les Alains, ont été repous […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caucase/#i_37959

Pour citer l’article

Emmanuel ZAKHOS-PAPAZAKHARIOU, « KARATCHAÏ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/karatchai/