BORGHESE JUNIO VALERIO (1906-1974)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Issu d'une grande famille patricienne romaine, le prince J. V. Borghese vit, à peine adolescent, la prise du pouvoir par les Chemises noires.

Il n'adhère pas – et il n'adhérera jamais – au Parti fasciste, qui se veut « populaire » ; mais, dans le climat fasciste, il respire l'exaltation verbale, absorbe la haine de la démocratie et fait sienne la devise « Vivre dangereusement ». Cette devise, il la met en pratique dès 1936 en allant participer à la guerre civile d'Espagne : il commande le sous-marin franquiste Iride, rebaptisé par lui Légionnaire.

Puis, en 1940, il laisse sa femme et ses quatre enfants (« sans problème », dira-t-il) pour s'en aller à la guerre déchaînée par le fascisme.

Il commande le sous-marin Sciré aménagé pour le transport des hommes-grenouilles rendus célèbres par leurs raids spectaculaires contre les bases anglaises de Gibraltar et du port d'Alexandrie. Le 10 mai 1943, il devient chef de la Decima MAS, unité regroupant les petits engins d'assaut qui permettent à l'Italie de recueillir ses quelques rares victoires sur mer. Il obtient une médaille d'or et acquiert la réputation d'homme de guerre capable, courageux et juste avec ses subordonnés. Au moment de l'armistice, le 8 septembre 1943, une centaine des ses marins restent avec lui à La Spezia ; cela lui suffit pour pouvoir négocier avec les nazis l'autonomie totale de son unité qui, en quelques mois, compte quatre mille hommes. Borghese adhère alors à la République mussolinienne de Salò, mais la Decima MAS reste « son armée à lui ». Le nom de cette unité, qui avait forcé l'admiration de Churchill même, devient tristement célèbre pour sa chasse aux partisans, pour les représailles et pour les exécutions sommaires ; elle laisse sur les ruines et les cadavres une sinistre pancarte : E' passata la Decima (« Ici est passée la Dixième »). Borghese a-t-il cru vraiment à l'arme secrète allemande qui aurait renversé le cours de la guerre au dernier moment ? Ou bien a-t-il exprimé sa rage impuissante contre les démocraties [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : journaliste, correspondant à Paris de la Radio-televisionne svizzera italiana

Classification

Pour citer l’article

Vittorio SPINAZZOLA, « BORGHESE JUNIO VALERIO - (1906-1974) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/junio-valerio-borghese/